Suite à cette intervention, Jimmy Barens, Directeur partenaires & services chez Adobe France, a exposé la vision du sujet du célèbre éditeur du « .pdf ». « Pour progresser, l’accessibilité web nécessite un effort commun entre les producteurs de contenus...

Suite à cette intervention, Jimmy Barens, Directeur partenaires & services chez Adobe France, a exposé la vision du sujet du célèbre éditeur du « .pdf ». « Pour progresser, l’accessibilité web nécessite un effort commun entre les producteurs de contenus, les éditeurs de solutions logicielles, et les créateurs de solutions matérielles. La mise en place de la législation européenne, la population croissante d’internautes demandant des sites accessibles, et la maturité des standards qui permettent de le faire, incitent au démarrage actuel des projets e-accessibilité » introduit-il. Quelles sont les clefs d’un document accessible ? Son contenu (texte), sa structure (chapitres, colonnes…) et ses informations complémentaires (tableaux, graphiques, logos…). Dans une démarche d’accessibilité, l’homogénéisation des échanges de données d’une entreprise peut s’effectuer via un document intelligent. « Ce dernier est l’interface utilisateur des données structurées via le langage XML » explique-t-il. « Les produits Adobe concernés sont Acrobat, Adobe Reader, les produits de la gamme serveur. Le couple PDF/XML fonctionne aujourd’hui avec tous types de présentations : texte & graphique, images, vidéo, audio. La chaîne du document intelligent est simple : les données issues du système de gestion de l’entreprise sont structurées en XML, transformées en PDF, puis lues par l’utilisateur via son navigateur Web et son Adobe Reader » poursuit-il.

« De fait, le .pdf s’est imposé comme la 2ème extension de fichier utilisée dans le monde (après le .doc). Aujourd’hui, la lecture de fichiers PDF (versions 6.0) offrent d’importantes fonctionnalités facilitant l’accessibilité des contenus mis sous PDF : synthèse vocale (MS Active Accessibility), personnalisation des options de lecture (tailles de polices, contraste, couleurs),… De plus, des « PDF accessibles » ont été créés avec Adobe Acrobat 6.0. On peut par ailleurs exporter le contenu PDF en format texte » relève l’intervenant. « Les fonctionnalités sont donc bien là, ce qu’il faut aux projets accessibilité s’est veiller à ce que la structuration des contenus soit bien effectuée en amont : au niveau technique (généralisation du XML), comme au niveau rédactionnel (normes claires et lisibles de hiérarchisation des contenus) » conclut Jimmy Barens.

Pour en savoir plus : www.adobe.com/products/acrobat/access_info.html