Après de longues hésitations, le site de vidéos amateurs YouTube propose depuis quelques jours ses premières publicités vidéo. Celles-ci seront mélangées aux productions des utilisateurs...

Après de longues hésitations, le site de vidéos amateurs YouTube propose depuis quelques jours ses premières publicités vidéo. Celles-ci seront mélangées aux productions des utilisateurs.
 
Jusqu’à présent, YouTube affichait seulement des liens sponsorisés et des bannières publicitaires. Début août, le site avait posé les premiers jalons de la publicité vidéo en mettant en place un "channel" sponsorisé par la chaîne Fox. Celui-ci proposait le clip et le making-off du premier album de Paris Hilton, ainsi que quelques vidéos de la jeune femme. Son succès - le canal a été visionné plus de 127000 fois en quelques heures – a encouragé le site à continuer sur cette voie.
 
Les publicités vidéo, baptisées "Participatory Video Ads" (PVAs) sont diffusées sur la page d’accueil du site. Le procédé est très traditionnel. La nouveauté? Les internautes peuvent commenter, noter et intégrer à leur propre clip le support au même titre que les autres vidéos.
 
YouTube, qui totalise 100 millions de vidéos vues chaque jour, est très coûteux pour ses actionnaires, qui doivent s’acquitter chaque mois de plus d’un million de dollars dû à la bande passante. Ce système de promotion pourrait représenter un marché lucratif et ludique pour la société qui, tout en ayant besoin de fonds, redoute par-dessus tout de faire fuir son audience par des publicités trop présentes.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 30/08/2006)