L’ART a mené, pour la 6ème année consécutive, une enquête d’évaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en France métropolitaine, en concertation avec les opérateurs ...

L’ART a mené, pour la 6ème année consécutive, une enquête d’évaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en France métropolitaine, en concertation avec les opérateurs et les associations de consommateurs et d’utilisateurs. Cette enquête a été réalisée par Thales Idatys. Cette enquête fait ressortir une amélioration de la plupart des indicateurs, mettant en évidence les progrès réalisés par les trois opérateurs dans la qualité de leurs réseaux. Le taux de communications réussies, maintenues deux minutes en agglomération, s’améliore en 2002 d’environ 2 à 3 %. Elle se situe aux alentours de 98 %, ce qui est un très bon résultat. Les disparités constatées l’an passé concernant la part des appels de qualité audivive parfaite, en fonction de la localisation géographique, du créneau horaire ou du type d’usage, se réduisent. De même, dans les agglomérations de plus de 400 000 habitants, la différence significative constatée depuis deux ans entre les heures chargées et les heures creuses pour les taux d’échec et de coupure s’estompe fortement. Pour la deuxième année consécutive, les mesures réalisées sur les SMS font ressortir une excellente fiabilité de ce service. 98 % de ces messages ont été reçus en moins de 30 secondes. Enfin, les résultats des mesures dans les trains de banlieue et les TGV s’améliorent par rapport à 2001. Toutefois, la qualité de service y est largement inférieure à celle constatée en agglomération. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 26/02/2003)