Joseph Nacchio, ex-PDG de l'opérateur Qwest Communications, vient d'être entendu devant le tribunal de Denver pour délit d'initié. Il est accusé, entre autres, d'avoir vendu pour 100 millions de...

Joseph Nacchio, ex-PDG de l'opérateur Qwest Communications, vient d'être entendu devant le tribunal de Denver pour délit d'initié. Il est accusé, entre autres, d'avoir vendu pour 100 millions de dollars d'actions de son ancienne société tout en sachant pertinemment que les résultats que venait de publier cette dernière étaient surévalués.

Au total, 42 chefs d'accusation ont été portés contre lui. Joseph Nacchio, dont le procès a commencé hier, n' pas souhaité se prononcer et s'est contenté de nier en bloc, par l'intermédiaire de son avocat, les faits qui lui sont reprochés. Les autorités travaillent depuis trois ans à l'élaboration du dossier des charges portant contre l'ancien PDG.

Jospeh Nacchio, qui a rejoint Qwest en 1997, a été poussé vers la porte en 2002 après que la société a traversé une série d'épreuves financières l'obligeant à fortement dévaloriser ses récentes acquisitions.

Six autres anciens cadres de Qwest ont été accusés dans le cadre d'affaires similaires, parmi lesquels Robin Szeliga, ancien responsable financier de Qwest, qui en juillet dernier plaidait coupable et avouait que les responsables de Qwest gonflaient sciemment les résultats du groupe au travers de transactions inconnues des investisseurs.

(Atelier groupe BNP Paribas - 21/12/05)