La toute jeune société américaine de micro-informatique, Racer a décidé de s’imposer avec des propositions plus qu’agressives. La société affirme avoir battu le modèle de fabrication à la demande do...

La toute jeune société américaine de micro-informatique, Racer a décidé de s’imposer avec des propositions plus qu’agressives. La société affirme avoir battu le modèle de fabrication à la demande dont Gateway ou Dell se sont faits les champions. Mike Mahmoodi, PDG et fondateur de Racer Computer a ainsi déclaré “nos délais de livraison sont les plus rapides de toute l’industrie et nos prix sont environ 10 % moins élevés que ceux de Dell. Notre ambition n’est cependant pas de proposer des machines bas de gamme, mais d’offrir davantage d’équipements par rapport à nos concurrents”. Selon la société, toute commande passée avant midi à son usine est honorée le jour même et expédiée n’importe où aux Etats-Unis. Les délais de livraison de la filiale française sont de sept jours seulement. Les tarifs se situent parmi les plus attrayants. A la différence de Dell, Racer ne vend pas en direct, mais passe par des distributeurs ou des revendeurs à valeur ajoutée. Devant vendre près de 100 000 machines cette année, Racer espère commercialiser 300 000 unités en 1990. De 17 millions de dollars en 1995, son chiffre d’affaires est passé en 1997 à 40 millions et devrait en 1998 “largement” dépasser les cent millions. Se lançant aujourd’hui à la conquête du marché européen, en commençant par la France, cette nouvelle marque de micro-ordinateur devrait créer une usine l’an prochain dans un pays non encore déterminé. Cette unité d’assemblage sera identique à celle de Mobile (Alabama) d’une capacité de 4 000 unités par jour. Racer compte vendre en France 15 000 unités d’ici novembre 1999. (Le Figaro Economie 23/11/1998)