Une startup russe devrait sortir d'ici fin 2014 une nouvelle technologie permettant d'améliorer et de sécuriser la conduite en s’appuyant sur la réalité augmentée.

La réalité augmentée se substitue au GPS pour une conduite intelligente

La réalité augmentée peut-elle s’adapter au marché de l’automobile? C’est en tout cas ce sur quoi mise la startup russe Wayray, finaliste du concours mondial SSW 2014, qui a développé un système de navigation multifonctionnel permettant de projeter du contenu sur le pare-brise d’une voiture face au conducteur. C’est ainsi 70% de ce pare-brise qui sera utilisé afin de présenter graphiquement au conducteur, par le biais de la réalité augmentée, un itinéraire optimal et de le guider tout au long de la conduite à l'aide d'instructions de déplacement visuels et sonores. Vitaly Ponomarev, fondateur de la startup, nous a confié que ce système permettrait ainsi au conducteur de suivre les informations sans mouvements des yeux ni nécessité de correction visuelle, offrant "une conduite plus sûre, plus efficace et plus agréable".

Une plate-forme interactive et communautaire

S’appuyant sur des processeurs graphiques et optiques, un accélomètre, un gyroscope et une boussole couplés à un récepteur GPS/GLONASS, la projection donne l'impression que le graphique est appliqué directement sur la route. Elle peut ainsi s'adapter à la luminosité ambiante, selon qu'il fasse nuit, jour, pluvieux, ensoleillé. En ce qui concerne le graphique projeté, le système Wayray récupère les informations du centre de gestion du trafic de la ville et analyse les routes afin d'opter pour le moyen le plus pratique. Le système comprend également des informations de référence sur les bâtiments, les entreprises et les services alentours. Mais le plus intéressant est que "Wayray a pour but de créer un écosystème uni et d'interagir avec l'infrastructure urbaine" assure le fondateur, permettant par exemple lorsque le véhicule s'arrête à un carrefour ou un feu de circulation, la projection automatique de données telles que les enseignes environnantes, des panneaux d'information pop-up et autres informations utiles en fonction de l'utilisateur. L'affichage pourra s’adapter en s'appuyant sur le profil de l'utilisateur du système et en prenant notamment en compte le niveau de ses revenus, ses préférences, son style de vie. On peut déjà envisager que cette nouvelle plate-forme qui sera ouverte à la publicité sera très intéressante pour le ciblage des consommateurs. Le système offrira également un réseau social permettant aux conducteurs de communiquer les uns avec les autres sur la route.

Une utilisation pour la smartcity ?

"Le prix ne dépassera pas 17 000 roubles (environ 524 dollars)" a annoncé le fondateur, ce qui reste raisonnable compte tenu du prix moyen aujourd'hui d'un simple GPS, cela pourrait ainsi assurer une forte pénétration du marché. Mais de manière plus générale, la technologie permettrait d'aider à réduire le taux de consommation de carburant et d'augmenter la vitesse moyenne dans les villes, "ce qui contribue à une meilleure écologie et à la décongestion du trafic urbain" explique Vitaly. Et par ailleurs, elle pourra être intégrée dans n'importe quel modèle de voiture sans condition et "le développement d'une version spéciale pour le transport maritime et fluvial est prévu" poursuit-il. En outre, les services publics tels que la police, les ambulances, les pompiers ou les forces armées pourront également bénéficier de ce dispositif. "WayRay Data Center recueille également des statistiques et des informations analytiques qui permettront à plus long terme de réfléchir au développement des infrastructures de la ville" ajoute son créateur.

Rédigé par Kenza ADEÏDA
Journaliste