Alors que Toyota vient d’annoncer un partenariat exclusif avec WiTricity, les initiatives se multiplient pour simplifier et fluidifier le processus de rechargement des véhicules électriques.

Vers le rechargement sans fil des véhicules électriques

Alors que les ventes de voitures électriques aux Etats-Unis ont triplé en 2012, le développement de ce marché rencontre encore plusieurs limites structurelles notamment liées au processus de rechargement des véhicules qui constitue une étape peu efficace et chronophage pour ses utilisateurs. Pour pallier ce manque de nombreux laboratoires et grandes compagnies s’associent pour explorer de nouvelles opportunités simplifiant ce processus. Dernier projet en date, le partenariat entre WiTricity et Toyota visant à mettre au point une nouvelle génération de voitures électriques rechargeables sans fil. Toyota devrait commercialiser ces nouveaux modèles d’ici fin 2014 en Europe et aux Etats-Unis.

Une technologie sans fil à induction

WiTricity startup américaine spécialisée dans les techniques de rechargement sans fil a annoncé cette semaine la mise en place d’un partenariat de brevets avec le fabricant automobile Toyota.  Fondé par un ingénieur du MIT, WiTricity devrait assister Toyota pour fluidifier l’expérience des conducteurs de voitures hybrides et électriques en leur permettant de s’affranchir d’une infrastructure encombrante et peu performante. Ces processus de simplification s’appuient sur des chargeurs sans fils dit à induction : l’électricité issue de sources régulières comme des prises est convertie en champ magnétique puis reconvertie en courant électrique lors de sa transmission à l’objet connecté. Cette technologie permettrait de s’affranchir de nombreuses contraintes quotidiennes : le véhicule stationné dans un garage privé ou public se charge automatiquement sans assistance nécessaire, il sera possible des les charger en cas d’intempéries ce qui limite les risques d’électrocution enfin ces bornes de rechargement pourraient être disposés en continu le long des routes pour permettre un rechargement lors de chaque arrêt momentané.

Gagner en interopérabilité pour fluidifier l’expérience

Plusieurs autres fabricants automobiles s’intéressent aux possibilités offertes par la technologie de rechargement sans fil. General Motors avait déjà lancé un projet EV1 qui n’avait pas rencontré le succès espéré, Nissan travaille également sur un projet similaire avec le modèle Infiniti en espérant commercialiser un premier modèle d’ici 2015. Qualcomm constitue également un des leaders du secteur avec son département Halo ayant déjà expérimenté en collaboration avec Renault des capteurs sans fils disséminés dans des parking publics à Londres. Afin de rendre possible l’intégration de tous ces acteurs dans un cadre commun, l’association des constructeurs automobiles, SAE International a publié une feuille de route définissant un standard sur la fréquence employée et les taux de transferts d’énergie.  Cette décision soutenue par les principaux constructeurs automobiles mondiaux constitue la première étape vers un système de rechargement ouvert intégrant différents véhicules et fournisseurs d’énergie.