L'OCDE recommande à ses pays membres d'accentuer leurs efforts en science et en technologie et de mieux coordonner leurs politiques à l'échelle internationale. Objectif : faire face aux problèmes de la planète.

Recherche et Développement : investissements et coopération pour répondre aux enjeux mondiaux

Alors que l'innovation, la recherche et le développement sont essentiels à la reprise économique, les dépenses globales des pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économique ont diminué durant la crise, s'inquiète l'organisme. C'est pourquoi l'OCDE leur recommande dans un récent rapport* de renforcer leurs investissements et d'accroître la coopération internationale, y compris avec les pays en voie de développement. Car pendant que les budgets des pays "riches" se raidissaient, ces derniers - et en particulier le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine - ont continué d'investir et notamment dans le domaine des technologies vertes. L'organisation explique que cette nouvelle situation constitue certes un défi pour ses pays membres mais qu'elle présente aussi de nombreuses opportunités pour eux.

Pays émergents et technologies vertes : un défi et des opportunités

"Les grosses économies émergentes sont aussi de vastes marchés, de nouvelles sources de capital humain compétent, d'idées et de nouvelles opportunités de collaboration", peut-on ainsi lire dans le rapport. Une coopération qui apparaît d'autant plus importante aux auteurs du rapport que les problèmes du réchauffement climatique, d'accès à l'eau ou à la nourriture demandent une réponse mondiale. En ce sens, les efforts effectués par l'Allemagne et les pays nordiques pour internationaliser leurs dépenses publiques en R&D et mettre en place des partenariats multilatéraux sont salués par l'OCDE. Enfin, l'organisme appelle ses membres à mieux coordonner leurs politiques d'investissements et d'innovation.

Des réponses différentes à la crise qui affectent les budgets de recherche

Car si la crise a touché tous les pays, ceux-ci lui ont opposé des réponses parfois différentes, voire opposées. De nombreux gouvernements se sont vus contraints de réduire leur train de vie, ce qui a affecté leur budget de recherche. A l'inverse, certains pays comme l'Allemagne et les Etats-Unis ont choisi de mettre l'accent sur les dépenses technologiques dans l'espoir de relancer leurs économies. Pour l'OCDE, il appartient aux gouvernements de contrôler et d'ajuster leurs politiques de recherche et développement pour assurer une cohérence régionale et internationale, synonyme d'efficacité.    

* Science, technologie et industrie : perspectives 2010 Organisation de coopération et de développement économique (OCDE)

Rédigé par Nathanaël Vittrant