Les moteurs de recherche génèrent des bénéfices conséquents, pour ceux qui les gèrent, évidemment, mais aussi pour ceux qui les utilisent ou qui en profitent, comme les e-commerçants.

La recherche sur le web source de profits directs comme indirects

 

Les outils de recherche sur Internet génèrent des profits bien plus conséquents que ce que l'on pourrait penser de prime abord. C'est la conclusion à laquelle est parvenu l'institut McKinsey. Au cours de son étude, ce dernier s'est intéressé aux bénéfices directs et indirects engendrés par l'utilisation des moteurs de recherche. Il apparaît que si l’activité bénéficie logiquement aux acteurs du secteur (Yahoo!, Google...), elle est également une source de profit conséquente pour les utilisateurs et les sites accessibles via ces moteurs (les sites d’e-commerce par exemple). Ainsi, les profits pour ces bénéficiaires indirects atteignent 780 milliards de dollars par an, soit 25 fois plus que ceux réalisés par les entreprises possédant ces moteurs de recherche.

Les différents usages de ces technologies génèrent des profits directs et indirects

Notons que parmi ces 780 milliards de bénéfices, tous ne sont pas directement liés à l'action de recherche. Si plus de 65 % d'entre eux s'incrémentent automatiquement aux PIB des pays où ils ont lieu (achats en ligne, publicités...), une importante part constituent une sorte de bénéfice parallèle qu'obtient l'initiateur du processus (apprentissage, acquisition de connaissance...). Les chercheurs estiment ainsi que chaque recherche initiée par un employé engendre un bénéfice indirect de 0,50 dollars pour l’entreprise de ce dernier. Concrètement, cela représente par exemple un gain de 20 dollars par mois pour un travailleur américain ou français, et de 5 dollars pour un Indien.

Des informations qui revêtent différents degrés d'intérêt selon le consommateur

Enfin, soulignons que la source des bénéfices engendrés diffère selon les types d'activités, en fonction des attentes inhérentes à ces dernières. Dans le domaine éducatif, le gain de temps et la résolution de problème permises par la fonction recherche constitueront ainsi les facteurs clés de progression des bénéfices, tandis que dans le secteur publicitaire, il s'agira plutôt de se tenir au courant des offres concurrentes, tant que de se renseigner efficacement sur  les consommateurs.

Rédigé par Johnatan Farouz