Dans l'univers des logiciels libres, la concurrence se renforce également! Après que MySQL a levé 18,5 millions d'euros pour financer sa croissance, Red Hat débourse 350 millions d'euros pour...

Dans l'univers des logiciels libres, la concurrence se renforce également! Après que MySQL a levé 18,5 millions d'euros pour financer sa croissance, Red Hat débourse 350 millions d'euros pour s'emparer de JBoss. La transaction pourra être augmentée d'un versement de 70 millions de dollars selon les performances futures de la société. La transaction se fera à 40% en cash et à 60% en actions de Red Hat.
 
Les données sur les résultats de JBoss sont assez énigmatiques. Dans un communiqué, le spécialiste des solutions d'open source middleware avait indiqué que son chiffre d'affaires avait triplé lors de son dernier exercice fiscal. Red Hat, de son côté, a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel de 78,7 millions de dollars, en progression de 8% sur le trimestre précédent.
 
Le PDG de Red Hat a expliqué que "cette opération répond au besoins de l'informatique du 21ème siècle, car le marché réclame l'intégration des solutions open source". Cette acquisition permettra à Red Hat de proposer des solutions open source intégrées, l'offre de JBoss est complémentaire à celle de son acquéreur.
 
 "Nous restons une division indépendante au sein de Red Hat", explique Marc Fleury, PDG de JBoss. " Notre marque va continuer à vivre en tant que tel", a-t-il poursuivi. "En joignant nos efforts à ceux de Red Hat, nous espérons pouvoir proposer aux entreprises la plus grande offre de solutions open source, un réseau global de services supervisé par des experts technologiques".
 
La cible? Les PME mais aussi l'industrie, les télécoms, la finance, les voyagistes et les organisations gouvernementales. "C'est une combinaison gagnante et nous espérons qu'elle entraînera la généralisation de l'utilisation de l'open source en entreprises, ce qui était notre mission depuis le premier jour".
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 11/4/2006)