Alors que de nombreux tableaux de bords relatifs à la consommation énergétique n’ont jamais été adoptés, une démarche inédite vise à les mettre en contexte.

Le cadre photo numérique : un instrument qui diffuse dans le salon les moments mémorables de sa vie de famille que l’on veut porter à la vue de tous… Imaginez maintenant que celui-ci interjette entre ces souvenirs la quantité d’électricité que vous consommez et à quoi pourrait ressembler votre prochaine facture d’électricité. C’est l’idée pour le moins originale de la startup Ceiva. Partant du constat que de nombreux outils et tableaux de bord avaient échoués auparavant du fait de leur coût trop important ou d’une technologie peu intéressante pour le consommateur, c’est donc à travers un objet largement diffusé que la startup espère remettre la vigilance liée à la consommation d’électricité sur le devant de la scène.

Un montage entre photos de familles et données contextualisées

Le cadre photo est d’apparence tout à fait banale. Doté d’un écran de 8 pouces, il permet de télécharger des photos de manière classique. Cependant, sa technologie lui permet également de recevoir toutes les données de consommation d’énergie issues du compteur intelligent d’une habitation. Ainsi, toutes les 90 secondes, le cadre photo affiche les données de consommation. Mais les données transmises sont synthétisées en deux ou trois indicateurs parlants et non pas par un tableau, un graphique ou une liste de données exposant simplement tout un tas d’informations récoltées jusqu’à la confusion. Au lieu de cela, le cadre expose une estimation de facture pour le mois en cours ou un “ taux électrique” d’un nouveau genre. Plutôt que d’exprimer le Kilowattheure, la mesure donne directement le nombre de cents à l’heure. “Cette différence est cruciale. En grande partie parce que les gens ne comprennent pas ou ne se soucient de ce que le terme « kilowatt - heure » signifie”, affirme Dean Schiller, CEO de Ceiva énergie.

Une efficacité qui pourrait être démontrée

En travaillant avec des compagnies d’acheminement d’énergie, de nombreux sondages pourraient être effectués. Le projet pilote a d’ailleurs fait l’objet d’une première enquête de satisfaction. 72 utilisateurs situés en Caroline du Sud se sont inscrits à ce sondage. L'enquête a montré que 88% des clients ont apprécié la façon dont Ceiva présentait les données énergétique ainsi que les conseils prodigués sur l'économie d’énergie. Cela a également incité plus de 83% d'entre eux à réfléchir à leur consommation. Plutôt que de s’adresser aux early adopters ou aux technophiles pour espérer une diffusion plus large ensuite, c’est par des partenariats avec des compagnies publiques de nombreux Etats américains que la startup souhaite se développer. Challengées par l’Etat fédéral, ces compagnies pourraient voir dans ce cadre numérique un moyen d’engager leur client dans la voie de la vigilance en proposant une expérience utilisateur accessible et agréable.

Rédigé par Pierre-Marie Mateo
Journaliste