fusionnent. Cette opération, réalisée par échange d’actions, donne naissance à un acteur disposant à la fois d’une offre au Coût pour Mille et d’une offre au clic. Numériland, créée en 1994 par ...

fusionnent. Cette opération, réalisée par échange d’actions, donne naissance à un acteur disposant à la fois d’une offre au Coût pour Mille et d’une offre au clic. Numériland, créée en 1994 par Alexandre Stopnicki, compte 300 clients, PME et grands comptes, appartenant à des secteurs d’activités divers, et un portefeuille de 40 sites de marque (Carrefour, Fox Kids, l’Argus Auto, Kiwee …). La société se positionne comme une régie de marque. Elle enregistre un total mensuel de 40 millions de pages vues avec publicité (PAP). Sa rémunération provient, pour la vente d’espaces publicitaires, du coût pour mille. La régie s’appuie sur un réseau thématique et cible notamment les femmes et la famille. Elle totalise sur cette thématique 10 millions de PAP et 800 000 visiteurs par mois (source Dart). La régie on line Comclick, fondée à Lyon en 1999 par Edouard Ducray, se positionne sur la vente d’espaces publicitaires en ligne sur les petits et moyens sites. Comclick est le premier réseau Internet français en nombre de sites supports, soit 9 000 sites avec une moyenne mensuelle de 400 millions de PAP. La vente d’espaces publicitaires se fait surtout au clic (CPC : coût par clic, commercialisation des clics fermes et non des PAP). L’actionnaire majoritaire de la nouvelle entité, à l’issue de l’opération, est Alexandre Stopnicki. Edouard Ducray, PDG de Comclick et des investisseurs des deux régies, la Société Générale Asset Management pour Numériland, Seeft Ventures, Auriga Partners, le groupe Polygone, Envol et Arts et Biens pour Comclick, sont les autres actionnaires. Comclick a été conseillée pour cette opération par le département fusions-acquisitions de MGT. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 27/11/2001)