Fournir aux professionnels en magasin des outils leur permettant d'avoir une meilleure connaissance des stocks, mais aussi de proposer des services aux clients, représente un moyen non négligeable de fidéliser ces derniers.

La relation client commence dans la tablette des vendeurs

 

En magasin, le papier et les brochures vont de plus en plus laisser la place aux écrans. D'où la nécessité de proposer rapidement des solutions permettant de tirer profit de ces écrans autrement qu'en proposant des simples affichages. C'est la conviction d'Intuilab, présent lors du salon Marketing Point de Vente, et qui développe des solutions et interfaces pour écrans fixes ou tablettes pour les lieux de commerce via des applications. D'abord, pour les vendeurs. Grâce aux tablettes, ils ont sur un seul appareil toutes les informations nécessaires pour aider un consommateur dans le choix du produit ou du service qu'il souhaite acquérir, mais également, pour des services modulables, un outil permettant de calculer le prix final de manière rapide. Les vendeurs possèdent également un outil de formation. En effet, ces écrans permettent d'être immédiatement informé d'un nouveau produit ou de vérifier leurs connaissances sur les produits, par exemple par l'intermédiaire d'un quizz. Un service qui permet, selon Vincent Encoutre, PDG d'Intuilab, "une amélioration des connaissances d'un vendeur ou de sa formation qui compte pour 10% de son temps de travail, et ce hors des heures d'ouverture ou pendant les temps morts".

Un outil apportant rapidité et mobilité

Les tablettes peuvent également être utilisées à des fins marchandes. Car des produits qui se contractualisent, en banque ou assurance, peuvent êtres vendus uniquement via des applications sur tablette. Le commercial y trouve alors un outil qui permet d'avoir les informations sur les produits mais également la signature électronique du contrat, envoyé ensuite par e-mail, ce qui en fait une solution rapide. Qui plus est, lorsqu'il s'agit de gros contrats, explique à L'Atelier Pierre Henri Stanek, responsable avant vente d'Intuilab, "le commercial se déplace souvent chez le client, cet outil lui permet d'avoir à sa disposition et de manière mobile de quoi servir son client, le connaître, et conclure une vente". Et d'ajouter qu'un client "se sent plus en confiance lorsqu'une machine lui donne le prix de produits modulables alors qu'il peut voir le vendeur comme celui qui pourrait tout faire pour vendre un produit".

Un outil au service des clients

Intuilab propose également des interfaces pour les écrans en magasin. Ces derniers permettent de découvrir la gamme d'une marque, y compris si elle n'est pas complète en rayon. Outre le fait qu'il peut y recourir pour faire ses courses et les régler rapidement, comme cela a été développé pour Monoprix, l'écran permet de créer un lien entre le réel et le virtuel. Cela permet à un consommateur identifié par son compte client d'enregistrer sa sélection. S'il n'est pas décidé, le consommateur peut rentrer chez lui et retrouver son panier sur Internet sans perdre ce qu'il a choisi. Alors qu'un client indécis peut finalement ne rien acheter, ce lien entre le réel et virtuel "permet de garder un point de contact avec lui, y compris s'il veut un avis extérieur avant d'acheter", note le PDG. Par ailleurs, ce service "permet un meilleur service en magasin puisque le consommateur peut, par cet écran, appeler un vendeur qui viendrait vers lui avec les articles", ajoute t-il, sélection qui lui parviendrait sur son appareil mobile et améliorerait la relation client.