Pour les sociétés qui fournissent des services de messagerie électronique, il semble que la taille soit un argument commercial non négligeable. Espérons que ce soit effectivement le cas, car on...

Pour les sociétés qui fournissent des services de messagerie électronique, il semble que la taille soit un argument commercial non négligeable. Espérons que ce soit effectivement le cas, car on assiste aujourd’hui au lancement d’une course folle, dont l’objectif affiché est de pulvériser les records de capacité de stockage. Il y a d’abord eu le lancement par Google de Gmail, son service gratuit de messagerie aux capacités incroyables d’un gigaoctet mais contraignant l’utilisateur à l’inclusion de publicités (voir la présentation de Gmail). Puis est arrivée l’offre de Lycos, qui a annoncé une offre présentant la même capacité mais sans publicité et payante (voir article du 19.05.2004). Enfin, c’est Yahoo qui s’est lancé dans la course en améliorant sa messagerie gratuite, alors passée de 6 à 100 Mo et en augmentant les capacités de stockage de son offre payante, de 100 Mo à 2 Go pour 15 euros par mois (voir article du 15.06.2004). Aujourd’hui est venu le tour de MSN, qui propose désormais une capacité de stockage gratuite de 250 Mo et renforce les dispositifs sécuritaires de sa messagerie. Ses 170 millions d’utilisateurs (dont 3,67 millions d’utilisateurs français) bénéficieront ainsi d’un anti-virus qui filtrera les messages portant la marque d’un virus ou d’un ver. Par ailleurs, MSN a annoncé le lancement de MSN Hotmail Plus, qui devrait être mis en place d’ici quelques semaines et fournira une capacité de 2 Go ainsi qu’une possibilité d’envoyer des pièces jointes pesant jusqu’à 20 Mo. Ce nouveau service sera délivré moyennant la souscription d’un abonnement annuel de 19.99 euro par an.(Atelier groupe BNP Paribas - 24/06/2004)