Encourager ses collaborateurs à utiliser des outils de networking n'est pas prendre le risque de les voir se disperser. Au contraire, cela fluidifie le passage de l'information.

L'utilisation des outils de networking en entreprise diffère de celle que nous avons dans la sphère privée"par l'intention et les motivations qui leur sont liées". Voilà l'opinion de Nicola Millard, qui mène un projet de recherche sur les réseaux sociaux chez BT Global Services Consulting. Raison invoquée : dans la sphère privée nous cherchons avant tout à créer des liens personnels. Alors qu'en entreprise, les collaborateurs cherchent davantage à partager le savoir et à communiquer. D'où l'intérêt d'encourager leur diffusion. Interrogé par L'Atelier, Bertrand Duperrin, consultant chez BlueKiwi, estime que "cette limitation des intermédiaires au sein des entreprises concourt à la constitution plus rapide d'équipes où les profils d'expertise se complètent." Donc atteindre les objectifs de l'entreprise, dans les meilleures conditions.
Créer de la valeur ajoutée
"L'utilisation en interne des réseaux a pour objectif de créer une plate-forme horizontale de partage et d'échange au sein des équipes", ajoute le consultant en e-marketing Patrice Albertus. Cela nécessite, selon Nicola Millard, d'accepter de casser les hiérarchies et le contrôle managérial. Ce qui est intéressant, c'est que ce type d'outils permet aussi à l'entreprise de mieux communiquer en externe. Les collaborateurs deviennent alors des ambassadeurs de l'entreprise. Selon la chercheuse, pour que ces outils s'intègrent aux process de l'entreprise, il est nécessaire d'y sensibiliser les collaborateurs. Elle conseille de ne pas en imposer l'utilisation, mais de l'encourager.
Réseau social interne : l'utilité avant tout
L'un des freins pour le recours aux réseaux sociaux, selon elle, serait le manque de temps et d'énergie des équipes. Un constat que ne partage pas Bertrand Duperrin : "L'utilisation du réseau social en entreprise n'a de raison d'être que si l'outil présente une réelle utilité dans la réalisation des tâches quotidiennes. Les collaborateurs doivent y voir un sens, sinon ils ne l'utiliseront jamais." Dans ce cas, le retour sur investissement peut être directement observé, car il en découlera logiquement : un outil utile dans l'avancée des projets produira nécessairement un ROI, en permettant d'atteindre plus facilement les objectifs.