Les pages personnelles sur les réseaux sociaux - grand public comme professionnels - doivent être gérées avec soin : au niveau du contenu, de l'accès... Ce, afin d'éviter tout problème d'ingérence entre les sphères privée et professionnelle.

Les plates-formes collaboratives ont parfois des conséquences fâcheuses sur la vie professionnelle : refus d'embauche, licenciement etc.MédiaCurve a sur le sujet sondé des Américains suite au licenciement d'une employée de restaurant qui avait mis des commentaires "négatifs" à propos de son entreprise sur MySpace. Près de 60 % des interrogés estiment que cette décision va à l'encontre du respect de la vie privée. Pour Olivier Fécherolle, directeur général de Viadeo France, le problème n'est pas là : "ce qui se passe, c'est que les réseaux sociaux se sont développés et segmentés rapidement, entre site professionnels, personnels...". Or, les utilisateurs comme les employeurs en mélangent encore les usages.
Un problème d'utilisation
Résultat : la publication - et la consultation - de photos et commentaires privés sur des plates-formes accessibles à différents réseaux. "Les usagers ont tendance à accepter aussi bien les invitations de leurs amis que de leurs contacts professionnels voire d'inconnus". D'autres plates-formespeuvent être vues de tous, même des non membres. Et ces sites sont souvent ceux grand public. Par exemple une page MySpace ne nécessite aucune mise en contact ni approbation pour être consultée, ce qui a pour conséquence de rendre public tout commentaire laissé dessus. "Twitter est dans le même cas de figure" explique Olivier Fécherolle.
Le risque des réseaux publics
"Je pense qu'avec ce support d'autres cas comme celui cité dans l'enquête sont à prévoir". Et d'ajouter : "Il est important de compartimenter l'emploi que l'ont fait de ces réseaux". En ce qui concerne les réseaux professionnels, la situation est différente. Les utilisateurs y vont dans un but précis : entrer en contact avec leurs pairs. Les contenus publiés sont donc plus surveillés. Et, précise Olivier Fécherolle, "les réseaux professionnels comme Viadeo ou Linkedin garantissent en effet des niveaux de protection de la vie privée élevés, notamment en restreignant l'accès aux comptes des utilisateurs et aux différentes données personnelles".