Les entreprises indiennes privilégieraient davantage sur les réseaux sociaux le fait de fédérer des communautés de fans en ligne que d’atteindre de nouvelles cibles.

Réseaux sociaux en Inde : l’engagement des communautés avant la visibilité

L’utilisation des réseaux sociaux a atteint un niveau élevé de la maturité en Inde, selon un rapport publié par le cabinet d’audit et de conseil Ernst & Young. Visant à explorer les manières dont les marques indiennes utilisent les réseaux sociaux, ce rapport a sondé 48 marques indiennes, performantes sur les réseaux sociaux en Inde. Il montre que ces entreprises s’orientent de plus en plus à booster l’engagement avec leurs communautés au lieu de chercher à accroître la visibilité des marques ou des produits.


Priorité aux communautés en ligne

En effet, environ 95% des organisations interviewées exliquent utiliser les réseaux sociaux plus particulièrement pour rassembler leurs communautés. Toutefois, 87,5% des répondants affirment avoir déjà conduits les campagnes publicitaires où les réseaux sociaux occupaient une place centrale. Par ailleurs, les entreprises interviewées y organisent au moins une fois par mois des concours de photos ou des campagnes de promotion. Plus de la moitié des organisations révèlent déployer des efforts spécifiques pour leurs fans en ligne qu’elles n’auraient pas fait pour leurs clients hors ligne.


Présences actives et réactives sur les réseaux sociaux

Les marques indiennes ont concentré leurs efforts principaux sur Facebook et Twitter, Youtube et les blogs arrivent en troisième et quatrième position, tandis que les nouvelles plateformes de réseaux sociaux comme Google plus, Foursquare et Pinterest sont laissées un peu de côté. Si plus de la moitié des sondés actualisent au moins deux fois par jour leurs contenus sur les réseaux sociaux, ils affirment être également très réactifs vis-à-vis de l’audience : les questions posées par leurs fans trouvent une réponse en moyenne en 30 minutes. Enfin, la majorité d’entre eux privilègient des contenus généralistes plutôt que des contenus aux fins promotionnelles des produits ou des marques.

Rédigé par Ruolin Yang
Journaliste