Les plates-formes sociales - professionnelles et grand public - ou l'ajout de vidéo dans une annonce permettent aux entreprises d'attirer un plus large nombre de chercheurs d'emploi. Un atout en période de crise.

"Avec la récession, les mauvaises performances des entreprises et parfois la détérioration de l'ambiance au travail font que les salariés sont tentés de chercher un poste ailleurs", explique à L'Atelier Thomas Delorme, directeur de Shift, spécialisé en e-recrutement. Le constat est confirmé par Ajilon, qui a réalisé une enquête auprès d'un demi millier de comptables américains. D'où la nécessité pour les entreprises de trouver les moyens de recruter efficacement de nouveaux talents. Et selon le cabinet, l'un des meilleurs moyens d'y parvenir est de miser sur Internet et les outils 2.0. Des exemples ? Lors de la publication d'une annonce, Ajilon recommande d'investir aussi les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn, ainsi que les sites plus grand public Facebook ou Twitter.
Les nouvelles technologies pour les meilleurs candidats
Editer une offre sur une plate-forme grand public élargissant non seulement le nombre de candidats potentiels mais donnant également une image innovante de l'entreprise. Autre piste : ajouter à l'annonce une vidéo évoquant une journée de travail ou le discours d'un cadre senior décrivant sa carrière. Selon le cabinet, une approche créative permettra à l'entreprise de se distinguer face aux concurrents et de communiquer directement avec la prochaine génération, plus adepte des nouvelles technologies. L'autre astuce, c'est aller chercher les salariés au moment où ils ne sont pas encore en recherche active, mais où ils commencent déjà à se poser des questions, affirme Thomas Delorme.
Cibler les candidats, qui ne sont pas en recherche d'emploi
Selon lui, les entreprises peuvent, par exemple, faire un positionnement publicité qui va apparaître quand les gens vont chercher des mots clés spécifiques liés à leur profession. "Il faut mettre des liens de promotion : vous vous posez des questions - nous avons  des jobs", précise-t-il. Et d'ajouter : "Il ne faut pas hésiter à exploiter le fait que le personnel se pose des questions". Ajilon fait enfin des recommandations plus traditionnelles, comme la proposition de primes intéressantes, mais aussi de bonus comme des billets de cinéma ou des bons de réduction.