Intercall, le spécialiste de la téléphonie prépayée, a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires de 304,11 millions de F, en hausse de 2,84 % par rapport à 1999, à périmètre constant. Ce résultat es...

Intercall, le spécialiste de la téléphonie prépayée, a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires de 304,11 millions de F, en hausse de 2,84 % par rapport à 1999, à périmètre constant. Ce résultat est dû essentiellement aux effets directs de la mise en redressement judiciaire de l’entreprise: mise en veille du développement de l’activité mobile et de tous les nouveaux projets. Suite à la suspension de la commercialisation de nouveaux produits mobiles dès octobre 2000, le chiffre d’affaires lié à l’activité mobile de 31 millions de F est comptabilisé en produits exceptionnels et n’apparaît plus dans le chiffre d’affaires cumulé au 31/12/2000. Le chiffre d’affaires Intercall Italie de 30 millions de F n’apparaît pas non plus dans le chiffre d’affaires cumulé. Intercall Italie, détenue à 48,25 % par Intercall SA a été cédée le 22 décembre 2000 et dé-consolidée au 31/12/2000. Les comptes pro-forma excluent le chiffre d’affaires d’Intercall Italie en 1999 (40 millions de F). Le 13 février 2001, le Tribunal de Commerce de Nanterre a déclaré recevables les deux offres de plan de continuation déposées respectivement par le Groupe Libertysurf/Tiscali et par Global Milenium Fund, fonds associé au groupe B.B.L. Tout sera mis en œuvre pour que le Tribunal de Commerce de Nanterre puisse se prononcer dans les prochaines semaines sur l’homologation définitive d’un plan de continuation de la société Intercall. Tout en rappelant que ses produits et services de cartes prépayées et téléphones mobiles n’ont, à aucun moment, été affectés dans leurs performances et dans leur fiabilité, Intercall poursuit son activité et son développement sur le marché du pré-paiement dans l’attente d’une homologation définitive d’un plan de continuation. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 20/01/2001)