NEC vient d'annoncer qu'il était enfin sorti du rouge durant son exercice fiscal 2006-2007, clos à la fin mars de cette année. Ainsi, entre avril 2006 et mars 2007, le groupe japonais d'électronique a dégagé un bénéfice net de 9.13 milliards de yens...

NEC vient d'annoncer qu'il était enfin sorti du rouge durant son exercice fiscal 2006-2007, clos à la fin mars de cette année. Ainsi, entre avril 2006 et mars 2007, le groupe japonais d'électronique a dégagé un bénéfice net de 9.13 milliards de yens, soit 74 millions de dollars. En comparaison, NEC avait enregistré une perte nette de 10 milliards de yens en 2005-2006.
 
En outre, lors de son exercice fiscal 2006-2007, le constructeur nippon a atteint un bénéfice d'exploitation de 69.98 milliards de yens, contre 72,53 milliards pour l'exercice fiscal 2005-2006. Cette baisse est notamment due à un report de chiffre d'affaires pour ses systèmes de réseaux qui offrent une marge importante.
 
Pour son exercice fiscal 2007-2008, entamé début avril, NEC table sur un bénéfice d'exploitation en hausse de 86%, à 130 milliards de yens et un bénéfice net s'établissant à 30 milliards de yens. Le constructeur japonais compte beaucoup sur sa filiale de téléphonie mobile, qui a enregistré pour le précédent exercice fiscal une perte de 35 milliards de yens (289 millions de dollars). NEC n'a pas encore réussi à conquérir les marchés étrangers: ses mobiles haut de gamme sont encore considérés comme des produits trop chers.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 22/05/2007)