Fujitsu Siemens Computers, spécialiste européen des technologies de l’information, a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros au 1er semestre (avril à septembre 2001) de son exercice f...

Fujitsu Siemens Computers, spécialiste européen des technologies de l’information, a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros au 1er semestre (avril à septembre 2001) de son exercice fiscal clos le 30 avril 2002, légèrement inférieur à celui de la période précédente. Ce chiffre est dû à d’excellents résultats sur les produits à haute valeur ajoutée : les serveurs d’entreprises progressent de 15 %, les solutions de stockage de 155 %, les PC portables de 4 % et les services professionnels de 28 %. Le chiffre d’affaires du semestre est légèrement inférieur aux prévisions du fait de la combinaison entre un marché généralement affaibli et la décision de l’entreprise de ne pas conclure de transactions génératrices de pertes dans le secteur grand public. L’entreprise prévoit une croissance pour le semestre à venir de 19 % pour le segment des produits d’entreprises (serveurs, solutions de stockage, services professionnels) et de 27 % sur le segment mobile. La France a cru de 11 %, l’Italie de plus de 62 % et la région Belgique/Luxembourg de 22 %. Cette croissance en valeur en France a été marquée particulièrement dans le domaine des serveurs Unix (+ 140 %), des serveurs Intel (+ 92 %) et des PC professionnels (+ 16 %). A la fin du 1er semestre, la filiale française a enregistré des résultats nettement améliorés, en quasi –équilibre : - 0,5 million d’euros, contre – 4 million d’euros pour les 6 premiers mois de l’exercice fiscal précédent, et ce malgré un marché grand public français en forte régression (- 25 % environ). Ce marché représente 1/3 des revenus de Fujitsu Siemens Computer en France. Selon Paul Stodden, PDG, la société annoncera en avril 2002 un exercice fiscal positif deux ans après la fusion. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 15/10/2001)