Au premier semestre de son exercice 2000-2001, clos au 30 septembre, le groupe Ubi Soft Entertainment, producteur et éditeur mondial de jeux interactifs, a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de...

Au premier semestre de son exercice 2000-2001, clos au 30 septembre, le groupe Ubi Soft Entertainment, producteur et éditeur mondial de jeux interactifs, a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 65,9 millions d’euros, en hausse de 15 % par rapport au 1er semestre de l’exercice précédent. Le résultat net s’élève à 1,6 million d’euros, contre 3 millions au 30/09/1999. Au cours de cette période, Ubi Soft a lancé plus de 50 produits nouveaux, essentiellement PSone et GameBoy Couleur, soit 25 % de plus qu’au 1er semestre 1999-2000. Par ailleurs, l’acquisition de l’éditeur américain Red Storm Entertainment a permis à Ubi Soft de diversifier son offre de jeux et d’intensifier sa présence en Amérique du Nord. Red Storm avait réalisé en 1999 un chiffre d’affaires de 52 millions de dollars. Cette acquisition sera consolidée dans les comptes d’Ubi Soft à compter du 1er octobre 2000. Le résultat d’exploitation négatif (- 5,3 millions d’euros, contre + 6,6 millions d’euros au 30/09/1999) s’explique essentiellement par le volume des retours de jeux destinés aux consoles d’ancienne génération plus important que prévu, par la baisse des marges en Europe sur la GameBoy, par l’impact défavorable de la saisonnalité sur les amortissements des frais de développement et par les coûts d’expansion des structures commerciales, ayant notamment porté sur la création de filiales commerciales au Brésil, à Hong Kong et en Suède, ainsi que le renforcement des entités américaines, anglaises et allemandes du groupe. Avec quatre titres vendus à plus d’un million d’exemplaires, Ubi Soft confirme son objectif de hausse de 30 % de son chiffre d’affaires, soit 242 millions d’euros pour l’ensemble de l’exercice 2000-2001. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 15/12/2000)