L'ère des systèmes propriétaires fermés sera-t-elle bientôt obsolète? Le fabricant Research in Motion (RIM) vient d'annoncer la livraison avant la fin de l'année d'une nouvelle application informatique un peu particulière...

L'ère des systèmes propriétaires fermés sera-t-elle bientôt obsolète? Le fabricant Research in Motion (RIM) vient d'annoncer la livraison avant la fin de l'année d'une nouvelle application informatique un peu particulière. Celle-ci permettra aux constructeurs concurrents d'intégrer la célèbre solution logicielle BlackBerry sur leurs terminaux fonctionnant sous Windows Mobile 6.0.
 
Ainsi, les utilisateurs bénéficieront sur leur combiné de la totalité de l'environnement BlackBerry, soit la réception des e-mails, la synchronisation des carnets d'adresses et des agendas, la liste des tâches ou encore la prise de notes et la messagerie instantanée. Les applications Windows Mobile seront évidemment conservées, permettant à l'utilisateur de naviguer aisément entre les deux plates-formes.
 
Selon Mike Lazaridis, le co-p-dg de RIM, "l'extension des applications BlackBerry à une gamme plus vaste d'appareils est une composante importante de notre stratégie visant à proposer une plate-forme ouverte et répondant aux divers besoins de nos clients et partenaires".
 
Les appareils mobiles fonctionnant avec des applications Windows plus anciennes nécessiteront une mise à niveau de leur système d'exploitation s'ils souhaitent télécharger la solution logicielle de RIM.
 
RIM proposait déjà ce type de synchronisation avec BlackBerry Connect for Windows Mobile. Mais, précise Christophe Ducamp, responsable des relations avec les opérateurs chez RIM, dans des propos relayés par 01net, "l'utilisateur continuait d'utiliser les outils (d'agenda, de boîte aux lettres, etc.) de l'environnement Windows. Cette fois-ci c'est l'ensemble de notre interface qui sera disponible sur Windows Mobile. Cette opération n'est rien d'autre que le portage de l'application BlackBerry sur la machine virtuelle Java de Windows Mobile".
 
A terme, RIM souhaite s'exporter sur d'autres environnements, comme Symbian ou Palm OS.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 25/04/2007)