Un jeune designer a mis au point un robot permettant à un professeur d’enseigner facilement une activité pratique (code, piano, bricolage…) à un élève sans être nécessairement à ses côtés.

Un robot comme intermédiaire entre le professeur et son élève

Guider un proche au téléphone pour une manipulation informatique peut vite tourner au casse-tête, tant un simple geste démonstratif vaut parfois tous les discours. C’est avec ce constat en tête qu’Akarsh Sanghi, étudiant au Copenhagen Institute of Interaction Design, a créé Grasp, un robot conçu pour faciliter la transmission de connaissances pratiques à distance : bureautique, code, mais aussi guitare, cuisine ou bricolage. Autant d’activités que l’on pourrait ainsi apprendre sans se trouver nécessairement dans la même pièce que son tuteur. L’appareil, développé par le jeune designer dans le cadre de sa thèse, se compose sobrement d’une webcam, d’un haut-parleur, d’un microphone, d’un pointeur laser et… d’une sangle. Car tel un perroquet ou un ange de la bonne conscience, il se juche sur l’épaule de son utilisateur.

Grasp permet au professeur d'assister à distance au travail de son élève et de lui donner des recommandations en temps réel. © 2015 Akarsh Sanghi


Abolir la distance

Depuis son perchoir, la caméra permet au professeur de voir de très près les gestes accomplis par l’élève, et de le guider à l’aide du haut-parleur. Besoin de pointer un endroit précis sur l’écran d’ordinateur, une touche sur un piano, une pièce sur un moteur ? A l’aide d’un joystick digital, utilisable sur ordinateur, mais également sur smartphone, l’enseignant peut facilement diriger le laser au bon endroit pour orienter l’élève. Outre son aspect pratique, cette invention répond aussi à une ambition philosophique de son créateur. « Au XXIe siècle, alors que nous sommes entourés d’appareils numériques et passons, pour toute activité possible, la plupart de notre temps sur un écran, je souhaitais trouver un moyen de briser cette tendance et d’apprendre de manière plus charnelle, naturelle. » explique Akarsh Sanghi au site The Creators Project.

Grasp s'utilise aussi bien pour la bureautique que pour apprendre d'un instrument ou bricoler.


Un prototype perfectible

Selon le site Co.Design, le prototype de l’étudiant aurait suscité l’intérêt de professionnels dans les milieux de la médecine, du chauffage et climatisation, et même militaire. Cependant, il manquerait encore une batterie de tests et de modifications pour rendre le produit commercialement viable et fabricable à l’échelle industrielle. Le prototype est en effet perfectible à de nombreux égards, notamment en termes de taille, de poids et de confort, comme l’affirme Akarsh Sanghi dans les colonnes de The Creators Project. On pourrait également imaginer, comme Mark Wilson pour le site Co.Design, que l’appareil descende de l’épaule de l’usager pour être intégré à un objet intelligent, comme des Google Glass. Alors que les plateforme d’e-learning se développent et prouvent leur efficacité, va-t-on assister à un développement de l’enseignement pratique à distance ?
 

Rédigé par Guillaume Renouard