En tapant "robot" sur Google, impossible d'être déçu. Les pages pullulent autant que la robotique intrigue avec une question sous-jacente : le robot pourra-t-il substituer l'homme. On...

En tapant "robot" sur Google, impossible d'être déçu. Les pages pullulent autant que la robotique intrigue avec une question sous-jacente : le robot pourra-t-il substituer l'homme. On n'en est pas là, à moins que...
 
Le robot à muscles humains alimentés à l'alcool
 
Comment faire fonctionner des robots sans source d'alimentation électrique ? Le Nanotech Institute de l'Université du Texas à Dallas a publié dans la prestigieuse revue scientifique américaine Science, un article sur le muscle artificiel alimenté au méthanol.
 
Ce muscle est non seulement cent fois plus puissant que le muscle humain. Mais, en outre, il ne nécessite pas de source d'énergie. Le méthanol circule dans le robot comme le sang dans celui d'un homme. Le muscle convertit le carburant en énergie mécanique et stocke celle qu'il n'utilise pas, à l'instar d'un organisme humain.
 
Les chercheurs ont également mis en place un muscle qui fonctionne à l'hydrogène. Le principe est le même. Les circuits électrochimiques ont le rôle des nerfs dans le corps humain. L'énergie chimique est changée en énergie électrique et en puissance mécanique.
 
La trouvaille sera destinée pour l'instant à des applications militaires. Elle pourrait être utilisée pour s'adapter à des prothèses ou encore pour créer des ailes à des insectes qui iraient espionner les territoires ennemis.
 
Le ménage de printemps en un clin d'œil : Roomba s'en charge
 
Vous en rêviez, iRobot l'a créé ! Les ménager(e)s sauront apprécier l'aspirateur autonome. La première version de Roomba a été l'aspirateur le plus vendu au monde. Et on comprend aisément qu'il ait séduit le public : l'aspirateur fonctionne seul et nettoie les endroits les plus inaccessibles.
 
Il suffit de le charger et d'appuyer sur le bouton "marche" pour qu'il se mette à tourner en rond tout en aspirant la poussière. Grâce aux unités de cloisonnement virtuel, on peut paramétrer Roomba pour qu'il ne parcoure qu'une pièce même si les portes sont ouvertes. Il sait aussi contourner les obstacles.

Roomba passe l'aspirateur à votre place et sans votre aide
 
L'utilisateur peut faire fonctionner Roomba sous trois modes selon qu'il souhaite limiter le nettoyage à une zone en particulier ou qu'il souhaite procéder à un ménage plus approfondi de la pièce. Notons qu'ensuite, Roomba retourne seul à sa base pour aller recharger ses batteries. Vous souhaitez l'adopter ? Le prix pourra freiner certains fans... 399 euros.
 
Une étude menée aux Etats-Unis avait cependant montré que 60 % des utilisateurs de Roomba ont donné un petit nom à leur aspirateur. Roomba a maintenant un petit frère : Scooba lave les sols à l'eau de manière entièrement autonome.
 
Pleo : plus qu'un jouet, un robot à émotions
 
Les robots plaisent beaucoup aux enfants : un robot, c'est un jouet en mieux. La firme Ugobe lance Pleo, un robot-dinosaure qui va succéder - dans le cœur des enfants et des adultes - à Furby. Ce petit dinosaure de 30 cm de long exprime des émotions.
Pleo : le robot-dinosaure intelligent
 
Il est muni de 14 moteurs et de 38 capteurs qui lui permettent de réagir aux stimuli qu'il perçoit, ce qui lui créé "une vraie personnalité". Pleo évolue, apprend et exprime des émotions comme l'ennui ou la joie. Ugobe cible à la fois les enfants et les adultes avec son nouveau robot intelligent.
 
Ri-Man : le robot qui aide les personnes âgées à autonomie réduite
 
 
 
Ri-Man : substitut du chèque emploi-service universel ?
 
Un centre de recherche japonais, Bio-Mimetic (BMC) a présenté un robot qui sait aider les personnes dont la mobilité est réduite à se déplacer. Le gouvernement japonais soutient l'initiative. Ce robot peut aujourd'hui porter un mannequin de 15 kilos et 'objectif est de réussir à lui faire porter un robot de 70 kilos sous cinq ans.
 
Le robot Ri-Man (Robot Interacting with Human) est conçu pour sentir, entendre et voir les personnes qui l'entourent. Au Japon, où la pyramide des âges est inversée, l'initiative est saluée par le public. Reste à savoir à quel prix il sera commercialisé...
 
Ornella Nomber, pour l'Atelier
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 31/03/2006)