cette semaine Wall Street. Selon l'hebdomaire "PC Week" de lundi, un rachat de Novell, qui détient plus de 60 % des parts de marché des systèmes d'exploitation pour réseaux de PC, par IBM serait pos...

cette semaine Wall Street. Selon l'hebdomaire "PC Week" de lundi, un rachat de Novell, qui détient plus de 60 % des parts de marché des systèmes d'exploitation pour réseaux de PC, par IBM serait possible. En affirmant que "la société n'est pas à vendre", le tout nouveau président de Novell, Eric Schmidt a démenti hier l'information, tout en refusant de commenter l'éventualité d'une fusion avec IBM. Chez IBM, le vice-président, John Thompson, indiquait pour sa part hier "je ne sais pas qui a lancé cette rumeur, c'est une première nouvelle". Cependant, malgré sa triste santé financière, sa trop faible présence sur le marché Internet et son incapacité à se battre contre Microsoft qui lui prend des parts de marché, Novell est sans cesse la proie de rumeurs d'acquisitions. L'un des prétendants les plus probables était ces derniers mois Netscape. IBM étant toujours à l'affut de possibles acquisitions dans le monde du logiciel et des services informatiques, cela ne surprendrait personne qu'elle s'intéresse à Novell. Les spéculations, cette semaine, sur le rachat éventuel de Sybase, deuxième éditeur mondial de base de données, par IBM ne sont pas non plus surprenantes. Venant de renouer avec les bénéfices au cours des quatre derniers trimestres consécutifs, Sybase a largement étendu sa gamme de produits après le rachat de Powersoft. De plus, l'éditeur vient de lancer une plate-forme baptisée ImpactNow permettant de déployer facilement Internet dans une entreprise. Malgré les rappels réitérés de sa direction soulignant que la société veut rester indépendante, Sybase est un habitué des rumeurs du mois d'août. Déjà l'an passé, IBM était avancé, à la même période, comme un repreneur possible. (Les Echos - 28/08/1997)