Nous nous sommes peu à peu habitués à croiser dans la rue des utilisateurs de téléphones portables qui, équipés d'une oreillette, semblent parler dans le vide. Bientôt, nous rencontrerons...

Nous nous sommes peu à peu habitués à croiser dans la rue des utilisateurs de téléphones portables qui, équipés d'une oreillette, semblent parler dans le vide. Bientôt, nous rencontrerons peut-être dans ces mêmes rues des individus qui feront des mouvements incompréhensibles dans les airs.

Ils ne seront pas fous, mais simplement équipés du dernier téléphone portable dévoilé par Samsung, le SCH-310. Le fabricant sud-coréen a présenté à la presse cette semaine ce téléphone qui intègre des capteurs de mouvements. Ceux-ci sont capables d'identifier des gestes correspondant au dessin de symboles alphanumériques et à des mouvements du téléphone dans l'espace.

Le SCH-310, de Samsung
Dans la pratique, l'utilisateur peut dessiner dans les airs les chiffres d'un numéro de téléphone, au lieu de presser les touches de son téléphone ou encore appeler une fonction de son téléphone en dessinant un chiffre correspondant au raccourci de cette fonction. D'autres mouvements ont été prévus par Samsung : déplacer le téléphone vers la droite revient à faire avancer le fichier mp3 en cours de lecture. Enfin, secouer son téléphone de bas en haut mettra fin à une communication, ou débarrassera l'utilisateur du spam !

Devant la description du SCH-310 et de ses possibilités, beaucoup demeureront très sceptiques quant à leur utilité et leur efficacité. Selon Samsung, et c'est sans doute vrai, la reconnaissance du mouvement prendra de plus en plus de place dans le design de nouveaux modèles de téléphones portables. Et notamment dans la fabrication des appareils qui incluent des jeux vidéo : encore quelques efforts de recherche et développement et nous pourrons jouer sur nos mobiles rien qu'en les déplaçant dans l'espace, sans utiliser leur clavier.

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/01/2005)