nouvelle génération. Premier producteur mondial de mémoires, Samsung Electronics s’engage la première dans la production en série de circuits intégrés à partir de galettes de 300 mm et lancera la ...

nouvelle génération. Premier producteur mondial de mémoires, Samsung Electronics s’engage la première dans la production en série de circuits intégrés à partir de galettes de 300 mm et lancera la production en série de SDRAM de 512 Mb à double débit de données (DDR). En juillet dernier, la société a commencé des tests de la première ligne de production à partir de galettes de 300 mm. Les premiers produits commerciaux sont sortis de la ligne de production en série en septembre. Samsung poursuit ainsi son avance sur ses concurrents en améliorant sa compétitivité et en diversifiant sa gamme de produits de mémoire. Début septembre, Samsung a commencé à utiliser des circuits de 0,15 micron d’épaisseur pour produire chaque mois 1 500 SDRAM de 256 Mb. Grâce au passage à la production en série de circuits de 0,12 micron pour produire en série des mémoires de 512 Mb, le volume de production va croître l’an prochain. Une ligne utilisant des galettes de 300 mm a en général une capacité deux fois et demi supérieure à celle d’une ligne utilisant des galettes de 200 mm, ce qui permet d’abaisser fortement les coûts de production. Samsung passera en 2003 à l’utilisation de circuits de 0,10 micron d’épaisseur pour les mémoires de 512 Mb, produites par la ligne de production utilisant les galettes de 300 mm. La société maintiendra ainsi son avantage compétitif sur le marché des DRAM à haute capacité. Samsung prévoit de passer à la production en série de circuits de 0,07 micron d’épaisseur en 2004. Actuellement, les mémoires de grande capacité (256 Mb et 512 Mb) représentent 30 % de la production totale de DRAM de la société et devrait passer à 45 % dès la fin 2001. Parallèlement, la part des DRAM destinées aux téléphones mobiles et aux produits électroniques numériques de grande consommation devrait passer de 21 % de l’ensemble de la production à ce jour à au moins 30 % en 2005. La société devrait réaliser un chiffre d’affaires des mémoires de 20 milliards de dollars en 2005. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 30/10/2001)