ProAssist4Life dispose d'un modèle du comportement habituel d'une personne, qu'il compare avec des données prélevées par des capteurs disposés dans le domicile. En cas de problème, il alerte des personnes compétentes.

Santé : les capteurs alertent sur les changements imprévus d'habitudes

Parks Associates rappelle aujourd'hui dans une étude que les applications liées à l'autonomisation des personnes âgées sera l'un des grands secteurs de croissance du marché de la e-santé. La preuve avec le projet sur lequel travaille une équipe de l'institut IESE du Fraunhofer, ProAssist4Life. Celui-ci, qui consiste en un réseau de capteurs disséminés dans une habitation, détecte tout élément inhabituel dans le comportement d'un individu et alerte automatiquement des professionnels de la santé.

Identifier des situations anormales

"Le dispositif intègre ce que font les personnes au quotidien. Les données sont envoyées vers une base de données qui, si un comportement anormal est détecté, alerte une cellule d’urgence". Techniquement, ProAssist4Life collecte les informations via des capteurs installés dans la maison qui sont ensuite envoyées à un logiciel par ondes radio. Ce dernier identifie ainsi des situations anormales en les comparant à un comportement normal quotidien, évalué lors d'une période de test. Si c’est le cas, le problème est alors signalé à une plate-forme téléphonique qui contacte immédiatement la personne ou émet un signal sur un écran tactile installé dans la maison.

Utiliser les ondes radios

Sans réponse de sa part soit par téléphone soit via l’écran tactile, l’information suspecte est alors envoyée aux secours et à un contact référent. La solution fonctionne sans caméra ni microphone. Mais utilise uniquement des capteurs dans chaque pièce pour transmettre les comportements envoyés au logiciel. Aucune connexion à Internet ni aucun ordinateur installé dans la maison n’est du coup nécessaire. Enfin, la personne n’a  pas besoin de porter ni capteur, bracelet ou système d’urgence. Le premier prototype sera dévoilé au salon CeBit en mars 2011 à Hanovre.