L'éditeur allemand de logiciels SAP a publié des résultats en baisse au quatrième trimestre : son bénéfice net est tombé à 423 millions d'euros, contre 474 millions sur la même période l'an...

L’éditeur allemand de logiciels SAP a publié des résultats en baisse au quatrième trimestre : son bénéfice net est tombé à 423 millions d’euros, contre 474 millions sur la même période l’an passé. L’activité du groupe allemand a été assez inégale sur les différents marchés mondiaux, puisque ses ventes de licences ont augmenté de 23 % aux Etats-Unis, mais ont chuté en Europe, et en Asie (-14 %).

Ces chiffres de dernier trimestre n’empêchent cependant pas SAP – qui demeure le premier éditeur informatique européen - de dégager une marge d’exploitation de 27 % sur l’ensemble de l’année 2003, et un bénéfice d’exploitation (hors coûts liés aux programmes de stock-options) de 1,9 milliard d’euros, contre 1,83 milliard attendu par les analystes.

Pour 2004, Werner Brandt a annoncé que les revenus de licence seraient la priorité de son groupe, devant la rentabilité. Un exercice fiscal qui s’annonce bien, puisque le groupe prévoit que 2004 verra une « accélération du rythme des investissements en logiciels des entreprises » ; au niveau de SAP, cela se traduirait par une hausse de 10 % de ses ventes de logiciels sur l’ensemble de l’année.

Ces perspectives optimistes pour l’année qui vient de commencer sont partagées par d’autres acteurs du secteur, comme Siebel. Le premier éditeur mondial d’ERP (progiciels de gestion intégrés) a également affirmé avoir constaté les signes avant-coureurs d’une reprise du marché, ce dès la fin du dernier trimestre 2003. Rendez-vous aux mois de mars-avril pour la lecture des premiers chiffres de l’année !

( Atelier groupe BNP Paribas –22/01/2004)