Le tri et la bonne gestion des déchets pourraient être facilités par l’utilisation de conteneurs à ordures ménagères intelligents, offrant un compactage automatique et précisant en temps réel leur taux de remplissage.

La gestion des déchets en milieu urbain reste cruciale au développement des villes intelligentes. On pense évidemment en premier lieu aux bénéfices qu’une bonne gestion peut apporter du point de vue écologique, mais également à ce qu’une réallocation des effectifs normalement chargés de s’occuper de la collecte et du tri des déchets peut apporter sur le plan économique. C’est sur ces deux plans que la startup Big Belly a choisi de jouer en proposant des conteneurs collectifs à déchets s’appuyant sur l’énergie solaire et renvoyant des données de remplissage à un logiciel de gestion en temps réel.

En effet, d’abord spécialisée dans le hardware, l’entreprise, croisée à l’occasion du Smart City Expo World Congress qui se tenait à Barcelone, propose des bacs poubelles dans les espaces urbains dans lesquelles est intégré un système de compactage interne permettant ainsi au conteneur d’augmenter sa capacité de stockage de 5 fois par rapport à une boîte ordinaire. Sur ceux-ci sont disposés des panneaux solaires permettant au système de compactage de fonctionner de manière autonome via une batterie interne et de manière automatique, grâce à des capteurs enclenchés en fonction du niveau de déchets atteint à l’interieur du receptacle. Bien sûr, la ville investissant dans ce type de matériel peut aussi bien choisir des conteneurs pour les déchets plastiques que les déchets verts.

Mais c’est son passage en mode SaaS qui fait que la startup se démarque. En effet, celle-ci rend ses poubelles intelligentes grâce à des capteurs qui indiquent en temps réel via GSM sur son application CLEAN Management Console le taux de remplissage de chacune d’entre elles. Plus concrètement, l’application offre une carte des différents emplacements où sont installés les conteneurs et ceux-ci apparaissent en vert quand ils sont vides et en rouge quand ils sont pleins. Parmi les bénéfices apportés par cette technologie, l’entreprise se targue de réduire de 10 à 7 le nombre de trajets de camions collecteurs de déchets quotidiennement.

Mais plus encore, celle-ci tente de jouer sur l’aspect “gamification” en mettant en lumière l’évolution des progrès en matière de vitesse de ramassage, d’optimisation des trajets pour les camions etc… Et surtout, elle permet de pointer du doigt les zones urbaines où il est nécessaire pour les parties prenantes de multiplier les conteneurs.

Rédigé par Aurore Geraud
Responsable éditoriale