Faits divers, catastrophe naturelle, vie des stars, tout ça à porter d'objectif? Profitez-en! La version française du site Scooplive.com propose aux internautes de se transformer en véritables...

Faits divers, catastrophe naturelle, vie des stars, tout ça à porter d'objectif? Profitez-en! La version française du site Scooplive.com propose aux internautes de se transformer en véritables paparazzi en vendant leurs clichés/scoop aux plus offrants…
 
Scooplive.com n’a pas pourtant pas le look d'un magazine people! Et c'est normal: Scooplive n'est pas un média et ne diffuse pas les clichés sur son site internet. Cet eBay des photographes ne fait qu’héberger les propositions de négociation de vente de Scoops des Vendeurs, et les propositions d’achat des Acheteurs.
Avec Scooplive.com, nous sommes tous Reporter en herbe!(cliquez pour agrandir)
Tout photographe amateur qui croit détenir le cliché du siècle doit inscrire son profil dans la catégorie "Vendeur "du site, et après confirmation par Scooplive de son inscription, il pourra soumettre son ou ses scoops sans limitation dans la base de donnée du site.
 
Scooplive se charge ensuite d'en évaluer la valeur. En fonction du degré du scoop, le document peut être mis aux enchères sur le site contre une exclusivité de 30 jours, ou bien figurer dans la banque d'images du site.
 
Les critères sont précis et bien délimités : "Par Scoop, il faut entendre tout fichier numérique photo, vidéo, ou autre (accompagné d’une légende en format texte), original, inédit, et libre de droits, à caractère non violent et non pornographique, représentant une actualité susceptible d’informer ou d’intéresser le grand public", comme l'explique la page de présentation du site.
 
Passé le cap de l'expertise, Scooplive se charge de commercialiser ces images auprès de plusieurs centaines de journalistes internationaux. L'ensemble des photos est regroupé dans différentes catégories qui ne sont consultables que par les acheteurs potentiels issus des médias et eux même inscrits sur le site. Elles sont également envoyées par e-mails à des journalistes spécialisés.
 
Tout scoop est obligatoirement mis en vente au prix minimum de 100 euros, et Scooplive peut conseiller à ses Vendeurs un prix minimum supérieur. Cette proposition d’achat est immédiatement transmise au Vendeur, qui peut décider, soit de la refuser, soit de l’accepter.
 
Les internautes restent toutefois toujours propriétaires de leurs documents. L'inscription à Scooplive est gratuite et le site reverse jusqu'à 85 % du prix de vente des scoops aux reporters en herbe.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 22/06/2006)