Entre 2011 et 2012, le score de l'innovation à l'échelle gouvernementale a baissé de 1,7 point atteignant 61,5. La raison ? Le manque d'appui et d'encouragement de la part du management serait pointé du doigt.

Secteur public américain : une volonté d'innovation mais encore trop peu de soutien ?

Malgré les compressions budgétaires, le gel des embauches et des salaires, la plupart des travailleurs fédéraux se disent motivés pour innover et améliorer leur façon de travailler. C'est en effet ce que révèle le classement annuel consacré aux agences fédérales publié par Deloitte et Partnership for Public Service. Celui-ci, qui apporte un éclairage sur la satisfaction des travailleurs sur des questions allant du leadership à la rémunération ou encore l'équilibre entre travail et vie privée, révèle toutefois que ces travailleurs estiment ne pas bénéficier du soutien approprié de la part de leurs dirigeants concernant cette volonté d'innovation.

Améliorer la culture de l’innovation dans les agences fédérales

Plus précisément, la majorité (91%) des employés cherchent de meilleurs moyens de réaliser leurs tâches. Par contre, seuls 57% d’entre eux ont déclaré qu'ils sont encouragés à proposer et apporter avec de nouvelles façons de faire les choses. Seulement 36% des fédéraux ont déclaré ressentir que la créativité et l'innovation sont récompensées dans leur entreprise. Ces deux derniers critères ont reculé respectivement de 2 points et 2,5 points depuis l'enquête de l'année dernière. Ces scores se situent à l'opposé de la façon dont les travailleurs du secteur privé voient leur capacité d'innover et d'être créatif. En effet, 71% des travailleurs du secteur privé disent qu'ils sont encouragés à proposer de nouvelles méthodes de travail. En fait, l'innovation dépend de l'environnement que les dirigeants et les gestionnaires créent pour les employés, ils doivent alors prendre des mesures pour améliorer la culture d'innovation de leur agence.

Les scores de l’innovation en recul

La plupart des agences ont connu une diminution de leurs scores d'innovation entre 2011 et 2012. Pour la troisième année consécutive, la NASA figure en première place du classement des agences sur l'innovation (72,8 points), suivie par le département d'État (State Department), l’Agence de protection environnementale et de la Marine (Environmental Protection Agency and the Navy), et la Force aérienne. Le ministère des Transports, classé 16e, a amélioré son score de l'innovation de 1,7 points, tandis que l'Administration de la sécurité sociale a perdu le plus de terrain avec une baisse de 3,8 points selon le rapport. Compte tenu des besoins croissants de ses services et la réduction des ressources disponibles, la capacité du gouvernement américain à être créatif est maintenant primordiale.

 

 

Rédigé par Pauline Trassard
Journaliste