Face à la croissance du marché mobile, les entreprises françaises semblent davantage peiner à relever les défis que leurs homologues américains.

La sécurité bloque le développement de stratégie mobile dans les entreprises françaises

Aujourd’hui, et pour la première fois, les américains passent plus de temps sur leur téléphone mobile que sur leur PC et les ventes de tablettes ont dépassé celles des ordinateurs. Face à cette évolution sociétale, s’opère un véritable boom des applications mobiles, avec le nombre de téléchargements d’applications mobiles devant passer de 102 milliards en 2013 à 305 milliards en 2016 (selon le cabinet Gartner). Mais si aux Etats-Unis, une effervescence semble entourer le développement de la culture mobile, le même phénomène ne semble pas s’opérer en France, c’est ce que révèle une enquête mondiale de CA Technologies. Car si certains secteurs tel que l’e-commerce ont su adapter leur offre aux nouveaux usages des consommateurs, le reste des entreprises, à l’exception des géants du net, peinent à s’engager sur la voie mobile. Les entreprises sembleraient bloquées par les questions de sécurisations des appareils mobiles.

Une culture mobile pas assez présente dans les stratégies globales

Considéré comme une nouvelle source de croissance du chiffre d’affaires, de productivité et d’amélioration de l’expérience client, la mobilité fait l’objet d’une stratégie toute particulière dans 95% des entreprises américaines contre 40% en France. Les entreprises françaises portent peu d’intérêt à la mobilité, ainsi près d’un tiers (29%) des entreprises françaises admettent ne voir "aucun intérêt dans les projets de mobilité" contre 0% aux Etats-Unis et 22% déclarent qu’elles "pourraient faire plus en matière de mobilité" contre 83% aux États-Unis. Cette frilosité s’explique pour plus de la moitié des entreprises françaises (51%) par des questions de sécurité comme principale barrière alors que pour les entreprises américaines, le principal frein est, selon elles, le manque d’implication du management. La question du rôle des stratégies des directions informatiques est de nouveau posée avec les résultats cette étude.

Le mobile, toujours une source opportunités

Pourtant l’étude rappelle que le mobile est un véritable atout concurrentiel. Les entreprises ayant intégré la mobilité dans leur stratégie globale constatent concrètement les bénéfices sur le chiffre d’affaires et la productivité. En France, les entreprises ayant pris le chemin de la culture mobile (40%) notent une accélération du time-to-market, une hausse du chiffre d’affaires et de la productivité. Outre l’e-commerce, tous les domaines d’activité sont concernés par l’évolution de la mobilité. De nouvelles technologies et applications se développent dans des secteurs comme la santé ou la logistique. Le mobile offre une ouverture du marché des consommateurs au niveau local mais aussi dans une démarche de développement international. En effet, le raz de marée du mobile s’opère au niveau mondial et 30% des entreprises américaines voient en la mobilité un moyen de conquérir des marchés émergents. "Il est aujourd’hui nécessaire d’intégrer la mobilité dans la stratégie numérique globale de l’entreprise" conclut Jean-François Pruvot, Directeur général de CA Technologies France.

 
Rédigé par Kenza ADEÏDA
Journaliste