Pour venir en aide aux entrepreneurs sociaux, la plate-forme communautaire MakeSense va plus loin et lance SenseCube, son accélérateur visant les projets à dimension sociale.

SenseCube, l'accélérateur social communautaire

A l'image d'accélérateurs spécialisés dans les entreprises technologiques par exemple, tout un écosystème d'accompagnement et d'aide à la croissance est en train de prendre forme autour de l’entrepreneuriat social. Si nous avions déjà évoqué en septembre dernier le Social Good Lab qui cherchait à mêler innovation technologique et impact sociétal et environnemental, c'est aujourd'hui la communauté MakeSense, avec son accélérateur SenseCube, qui vient continuer cette idée. Dans la droite ligne de l'approche sociale suivie par cette plate-forme s’appuyant sur le soutien et l'échange communautaire autour d’initiatives d’entrepreneurs, SenseCube, dont l'appel à projet commence ce lundi 10 février, se veut accélérateur de projets à dimension sociale.

SenseCube

L'accélérateur vise ainsi à supporter des idées et approches mettant les outils digitaux au coeur de l'approche sociale. Alizée Lozac'hmeur, fondatrice du SenseCube, définit ainsi l'approche suivie, "Aujourd'hui les outils digitaux peuvent être un vrai levier pour répondre aux défis posés par la société, et nous souhaitons montrer qu’ils peuvent résoudre et aider à résoudre des défis sociaux." Ces outils s'expriment ainsi particulièrement efficacement dans la recréation du lien local. SenseCube entend de cette façon suivre en partie l'exemple posé par le développement de la Ruche qui dit Oui, qui permet de lier directement consommateurs et producteurs locaux sur une plate-forme offrant panorama de l'offre et de la demande à un moment donné qui illustre par exemple parfaitement les liens possibles entre digital et appropriation local. Autre raison pour la création de cet accélérateur,  l'inadéquation entre fonds disponibles et projets réellement sociaux. "A travers mon expérience dans les fonds d'innovation sociale, j'ai pu observer plutôt un manque de projets qu'un manque de fonds" nous explique étonnamment la fondatrice de SenseCube, "Et plus particulièrement dans les projets sociaux existants, un réel manque de réplicabilité à grande échelle." Offrant un programme de 6 mois axé sur la conception d'un prototype, SenseCube entend de fait aider à faire émerger ces projets sociaux réplicables et les accompagner dans la phase d'early stage.

Communauté

Si jusqu'ici l'accélérateur suit une approche relativement classique, c'est justement dans le prototypage que s'exprime la spécificité de SenseCube. Forte de son expérience dans la création de communauté, rassemblant entrepreneurs sociaux et personnes prêtes à les aider à résoudre leurs défis, la plate-forme souhaite ainsi, grâce à son réseau existant, pouvoir rassembler autour de chaque projet un ensemble d'early users et adopters. Confrontées ainsi plus directement à l'utilisation pratique du concept, les équipes porteuses de projet peuvent le faire arriver à maturité plus rapidement dans une approche qui tient presque à de la construction collaborative. "Cette approche devrait se révéler particulièrement payante au moment du premier tour d'investissement, les équipes pouvant présenter un produit ayant déjà fait l'épreuve du consommateur." précise Alizée Lozac'hmeur. Cette approche communautaire se retrouve de même dans la volonté de long terme affichée par l'accélérateur. Ainsi, si les premières cibles sont pour le moment des startups européennes, il est déjà question de répliquer cette dynamique dès 2015 au plus tôt autour de communautés naissantes en Asie et au Mexique.

Rédigé par Quentin Capelle
Journaliste