15 % des effectifs de Sanyo dans le monde sont amenés à disparaître au cours des trois prochaines années, a annoncé le groupe japonais d'électronique grand public. 14 400 des 96 000 employés...

15 % des effectifs de Sanyo dans le monde sont amenés à disparaître au cours des trois prochaines années, a annoncé le groupe japonais d'électronique grand public. 14 400 des 96 000 employés seront concernés, dont 8 000 au Japon. La fermeture ou la vente de 20 % des capacités de production au Japon est également prévue.

L'objectif de Sanyo est de réduire ses coûts de fonctionnement de 70 milliards de yens (627 millions de dollars) et d'amenuiser sa dette de 600 milliards de yens (5,37 milliards de dollars). Grâce à ces mesures drastiques, Sanyo espère renouer avec une marge d'exploitation de 5 % d'ici à 2008.

Sanyo, premier producteur mondial de piles rechargeables destinées aux appareils électroniques, a publié une perte nette de 171,54 milliards de yens (1,54 milliard de dollars) pour l'exercice clos au 31 mars dernier. Les résultats du groupe ont notamment été affectés par un séisme ayant frappé un de ses sites de production de semi-conducteurs.

L'objectif de redresser les comptes du groupe a été confié à Tomoyo Nonaka, directrice générale, et Toshimasa Iue, directeur exécutif, nommés le 29 juin par les actionnaires. Tomoyo Nonaka sera ainsi l'une des rares femmes à diriger une grande société cotée au Japon. Toshimasa Iue est le fils du président du groupe et le petit-fils du fondateur.

(Atelier groupe BNP Paribas - 05/07/2005)