Les accros chinois du Net peuvent désormais séjourner à Shanghaï dans le premier centre chargé d'accueillir les "Web addict". Des spécialistes peuvent les conseiller et ils ont à leur...

Les accros chinois du Net peuvent désormais séjourner à Shanghaï dans le premier centre chargé d'accueillir les "Web addict". Des spécialistes peuvent les conseiller et ils ont à leur disposition de la documentation et un espace PC où les jeunes dépendants peuvent utiliser le Net tout en étant encadrés.
 
Pour le moment, le centre ne peut accueillir que quatre mineurs le temps d'une nuit indique le Shanghaï Daily, le journal local. Mais cela montre que quelques personnes tentent de réagir à cette déferlante d'ordinateurs et de jeux vidéo en Chine qui finit par conduire à de nombreux excès. Wang Hui, le directeur du centre social, précise qu' ''aucun des adolescents n'est obligé de venir ici. Nous nous baladons la nuit autour des cyber-cafés" pour pouvoir les rencontrer.
 
Conscient que de nombreux chinois sont ou deviendront dépendants à Internet, le gouvernement à décidé de limiter l'accès dans les cyber-cafés et se réserve le droit de poursuivre les gérants qui admettent des mineurs dans leur établissement.
 
Le centre de Shangaï a déjà pu constater que cette évasion sur la Toile ou dans les jeux vidéo résultait parfois d'une ambiance familiale désastreuse où parents et enfants ne parvenaient plus à communiquer. Le centre, aidé de psychologues et d'assistantes sociales, se donne donc aussi pour mission de rétablir une relation et une communication saines entre parents et enfants.
 
(Atelier groupe BNP Paribas -25/08/2006)