La semaine dernière, le groupe allemand Siemens a changé de tête : Heinrich von Pierer, âgé de 64 ans, a laissé sa place à Klaus Kleinfeld, 47 ans, pour rejoindre la présidence du conseil de...

La semaine dernière, le groupe allemand Siemens a changé de tête : Heinrich von Pierer, âgé de 64 ans, a laissé sa place à Klaus Kleinfeld, 47 ans, pour rejoindre la présidence du conseil de surveillance de Siemens.

Le remplaçant n'aura pas laissé beaucoup de temps aux salariés pour s'habituer à ce changement de direction. En fin de semaine dernière, il a fait savoir que 1350 emplois seraient ainsi supprimés prochainement. Première branche concernée par la mesure : la téléphonie fixe , bras cassé du groupe. Lors de la publication des résultats du premier trimestre 2004/2005, clos le 31 décembre 2004, Siemens avait ainsi précisé, à l'annonce des mauvais résultats de la branche téléphonie, que des mesures supplémentaires devraient être prises pour retrouver un certain équilibre.

Cette annonce de suppression est analysée par beaucoup comme la première d'une série qui devrait notamment toucher la téléphonie mobile et la branche des services et de la distribution . La première a enregistré au premier trimestre une perte de 143 millions d'euros, tandis que la seconde s'est déjà vue notifier la semaine dernière un passage du temps de travail de 37 à 38,5 heures par semaine.

(Atelier groupe BNP Paribas - 31/01/2005)