Le gouvernement a dévoilé certains aspects de son projet de lutte contre les spams: avec l'aide de l'AFA, l'association des fournisseurs d'accès, de services français et d'autres acteurs...

Le gouvernement a dévoilé certains aspects de son projet de lutte contre les spams :  avec l'aide de l'AFA, l'association des fournisseurs d'accès, de services français et d'autres acteurs spécialisés dans le marketing, le gouvernement devrait lancer "Signal Spam", dès le mois de septembre.
 
Signal Spam est une solution centralisée de recueil et de traitement des spams sur réseaux. Il s’agit de permettre à tous les utilisateurs victimes du spam de contribuer concrètement à la lutte contre la réception de messages électroniques non sollicités.
 
Il devra "faciliter l'identification des messages, comme de leurs émetteurs, afin de permettre l'engagement de poursuites et d'optimiser les moyens d'action des opérateurs".
 
Grâce à la collecte méthodique d’informations, l’engagement de poursuites contre les émetteurs de spams identifiés sera facilité notamment au niveau d'une collaboration internationale.
 
Signal Spam devrait en outre permettre d’améliorer la pratique d’envoi de courriers électroniques publicitaires ou de lettres d’information des cyber-marchands et son intervention ne se limitera  pas aux seuls spams. Ce nouveau service aura aussi son rôle à jouer en matière de lutte contre le phishing.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 16/06/2006)