Pour aider les fermiers à surveiller leurs troupeaux et améliorer leur productivité, l’entreprise britannique Silent Herdsman veut équiper les vaches du monde entier de colliers connectés.

Silent Herdsman équipe les vaches de colliers connectés

 

Les objets connectés ou "wereables" ne s’adressent plus seulement aux humains. En effet, le marché des dispositifs technologiques pour la récolte de données sur les animaux est un marché qui commence à émerger pour la surveillance à distance. La startup britannique, Silent Herdsman, crée un collier connecté pour le bétail, conçu pour aider les fermiers (producteurs de lait et de viande de bœuf) à surveiller la santé de leurs troupeaux et suivre leur production. Grâce à ce dispositif, les agriculteurs sont donc capables de prendre des décisions en fonction des données récoltées par les capteurs et de mieux gérer leurs troupeaux via l’analyse prédictive. Ces colliers connectés sont actuellement utilisés par des centaines de fermiers en Europe. La startup a été développée à la suite d’une longue période de R&D au sein de l'Université de Strathclyde (Royaume Unis), supporté par le fonds de développement régional de Scottish Entreprise. La startup avait introduit sa technologie pour la première fois, au Royaume-Uni en 2010, sous le nom Embedded Technology Solutions.

L’analyse prédictive pour une meilleure gestion du troupeau

Le collier électronique de surveillance du comportement du bétail fonctionne avec un logiciel d’analyse prédictive. In fine, cela permet de détecter certains comportements et de suggérer des solutions aux agriculteurs. La technologie peut ainsi dépister la période d’ovulation ou de gestation d’une vache, savoir si elle est malade, si sa production de lait augmente etc. Une fois qu'un comportement est identifié, le collier envoie l'information à une station de base sans fil installée sur la ferme, laquelle à son tour envoie une alerte au dispositif mobile ou fixe de l’agriculteur. Pour prolonger l’autonomie de la batterie du collier, le dispositif se connecte seulement pour envoyer des alertes.Silent Herdsman possède des brevets sur la prestation des prévisions exactes de la santé. Pour Annette McDougall, la directrice générale de Silent Herdsman à l'origine de cette innovation, les fermiers pourront "à terme, réunir tous les conditions nécessaires pour produire plus de lait". En anticipant les problèmes, en optimisant la production grâce à un suivi en temps réel, et en éliminant les coûts vétérinaires, les agriculteurs peuvent ainsi réduire leurs coûts de production et maximiser leurs profits.

Les objets connectés pour animaux, un marché en expansion

En plus de vouloir accroître sa clientèle mondiale, Silent Herdsman a déclaré vouloir utiliser son nouveau financement - près de 4 millions d’euros auprès du syndicat d'investisseurs dirigé par Scottish Equity Partners (SEP), Albion Ventures et Scottish Investment Bank - pour accélérer sa croissance et élargir sa gamme de services de santé et de bien-être de l’animal via sa technologie embarquée. Robert Whitby-Smith, partenaire à Albion Ventures est enthousiaste vis à vis du projet de Silent Herdsman. Il s’attend à voir le marché de la surveillance de la santé animale croître rapidement. Silent Herdsman n'est pas la première entreprise à introduire les vaches dans l'Internet des objets : Well Cow, une entreprise basée en Ecosse a mis au point l’année dernière, un dispositif pour surveiller à distance l'état de santé alimentaire d'un troupeau de vaches. L’entreprise Suédoise Luda a également développé une gamme de produits de surveillance pour vaches et chevaux. Des objets connectés plus étonnants sont également développés pour les animaux de compagnie tel que le projet Snif élaboré par le MIT Media Lab. Celui ci propose un collier de réseautage social pour chien afin de permettre des interactions d’animal à animal, d’animal à propriétaire, ou encore, de propriétaire à propriétaire.

Rédigé par Manon Garnier
Journaliste