Colorado avec 1 800 entreprises high-tech est surnommée "Telecom Valley" ou "Silicon Moutain". Chaque année, cette région des Rocheuses avec ses universités, ses laboratoires publics, ses salariés b...

Colorado avec 1 800 entreprises high-tech est surnommée "Telecom Valley" ou "Silicon Moutain". Chaque année, cette région des Rocheuses avec ses universités, ses laboratoires publics, ses salariés bien formés, voient naître plus de 200 start-up de hautes technologies dans l'industrie aérospatiale, les télécommunications, l'informatique ou les biotechnologies. Cet Etat est surtout le royaume des PME-PMI, plus de la moitié des sociétés réalisent moins de 1 million de dollars de chiffre d'affaires annuel, un autre quart ne dépasse pas les 3 millions. Plus de 50 % d'entre elles n'emploient que 10 personnes ou moins. Certaines grandes entreprises s'y implantent, comme Sun Microsystems qui vient de décider d'ouvrir un "Advanced Technology Park" à Broomfield, près de Denver qui emploiera à terme 4 000 personnes. L'industrie des télécommunications du Colorado (plus de 20 milliards de dollars de chiffre d'affaires) emploie plus de 100 000 personnes. L'aéronautique et l'espace génèrent 4,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires et emploient 120 000 salariés. Avec un chiffre d'affaires équivalent à l'aéronautique, les firmes de biotechnologie font travailler 12 000 salariés. On dénombre dans le Colorado plus de 5 000 entreprises de logiciels. Trois années de suite, le Colorado a remporté le titre d'Etat américain le plus dynamique pour la création d'entreprises dans ce domaine. Devenu une véritable pépinière de PME du logiciel, le Colorado compte également quelques grandes entreprises du secteur. Les autorités ont créé le Colorado Advanced Software Institute (Casi) pour continuer le développement de cette activité. Celui-ci finance en partie des projets d'origine souvent universitaires, ayant des chances d'aboutir à des solutions commerciales. (Les Echos - 16/06/1997)