Les dépenses IT en Asie du Sud Est dépasseront les 60 milliards de dollars en 2018. Portées par la Malaisie et Singapour, celles-ci devraient se concentrer sur les secteurs de la santé et les services gouvernementaux.

Singapour et la Malaisie portent la croissance des investissements IT en Asie du Sud Est

Gartner prévoit que les dépenses dans les technologies de l'information atteindront 62 milliards de dollars en Asie du Sud Est d'ici 2018. Parmi les 11 pays que composent cette région, ce sont surtout Singapour, la Malaisie, l'Indonésie et la Thaïlande qui tirent la croissance. En 2015, ces 4 pays dépenseraient d'ailleurs à eux seuls 52 milliards de dollars dans le domaine IT. « Nous sommes convaincus que le développement économique en Asie du Sud Est couplé à une consommation dynamique prouve que son potentiel de croissance supplante le risque d'y investir. La place importante des réseaux sociaux tout comme le pourcentage important de jeunes dans ces populations rendent la région attractive pour les fournisseurs de technologies », commente Venecia Liu, Vice Présidente de la recherche chez Gartner.

La banque mondiale envisage d’ailleurs 5,5 % de croissance pour la région d’ici 2017 notamment grâce au redressement des exportations, à l’amélioration de la stabilité politique et au renforcement des investissements.

Avec 12,6 milliards d'investissements IT en 2015 et 6,4 % de croissance par an, la Malaisie arrive au second rang des pays qui dépensent le plus dans le domaine juste derrière Singapour. Les deux secteurs les plus dynamiques du pays sont la santé (294 millions de dollars de dépenses estimées en 2015) et les services gouvernementaux. « Environs deux décennies de programmes et d'initiatives ont aidé à transformer la Malaisie en le deuxième plus grand investisseur dans le domaine IT de l'Asie du Sud Est. La vision du gouvernement est d'encourager les investissements étrangers à travers des incitations fiscales mais aussi d'encourager les entreprises locales en soutenant les fonds d'investissements », explique Venecia Liu.

Kuala Lumpur, 2ème centre de dépenses IT de l'Asie du Sud Est

                          Kuala Lumpur, 2ème centre de dépenses IT de l'Asie du Sud Est  

Dans un rapport sur les prévisions économiques en Asie du Sud Est, l’OCDE souligne pourtant l’importance de mener des réformes structurelles en matière d’éducation en Malaisie. Le tissu de PME malaisien doit être également renforcé, juge l’OCDE. En effet, il est encore aujourd’hui difficile pour ces entreprises de trouver de la main d’oeuvre qualifiée.

D'ailleurs récemment, deux institutions gouvernementales, l'une chargée de promouvoir la zone économique spéciale malaisienne Multimedia Super Corridor, l'autre de moderniser le secteur public (MAMPU) ont travaillé sur 4 grands projets en lien avec le big data que mèneront différents ministères et commissions publiques malaisiennes. D'autres initiatives ont également été lancées pour booster la numérisation des procédures administratives et pour favoriser la transparence.

Sans surprise, Singapour, déjà positionnée parmi les pays ayant le niveau d'évolution digitale le plus élevé au monde, concentre les plus grosses dépenses IT de la région. En 2015, ce sont 19,1 milliards de dollars qui seront investis dans le domaine par le tigre asiatique. Les secteurs en particulier concernés par les investissements IT sont la communication, les médias, la banque, les services gouvernementaux et l'industrie.

Rédigé par Pauline Canteneur