Selon News.Com, Skype, le spécialiste de la téléphonie sur IP, vient de saisir le régulateur américain des télécommunications, FCC(Federal Communications Commission), pour exiger des opérateurs...

Selon News.Com, Skype, le spécialiste de la téléphonie sur IP, vient de saisir le régulateur américain des télécommunications, FCC (Federal Communications Commission), pour exiger des opérateurs mobiles qu'ils cessent de contrôler le type d'appareil ou de logiciel pouvant se connecter à son réseau de voix sur Internet.
 
La société souhaite en effet que les mobinautes puissent avoir accès à ses services depuis leur mobile. Mais un grand nombre d'opérateurs, inquiet de la baisse du nombre de ses télécommunications que cette pratique pourrait engendrer, bride les téléphones et empêche ainsi toute utilisation de la VoIP, sauf combiné dédié.
 
Pour remédier à cette situation, Skype s'appuie sur une règle établie en 1968 pour pallier le monopole imposé par AT&T, qui fournissait téléphones et dispositifs de connexion, et qui attaquait régulièrement les sociétés proposant des produits équivalents. La règlementation, baptisée Carterfone, autorisait donc les Américains à se connecter au réseau depuis n'importe quel combiné, tant que cette connexion n'endommageait pas le réseau fixe. Récemment, ce règlement a été étendu à d'autres réseaux de communications tels que le câble et la technologie DSL.
 
C'est pourquoi Skype souhaite que la réglementation Carterfone s'applique également au secteur des mobiles. Un vœu que rejettent évidemment les opérateurs représentés par l'organisation de l'industrie de la téléphonie mobile, la CTIA.
 
La voix sur IP devrait cependant ne pas tarder à s'installer dans les téléphones portables, Outre-Atlantique. En effet, il est déjà possible pour les possesseurs de combinés fonctionnant sous Windows Mobile de télécharger le logiciel Skype et de passer outre les interdictions imposées par les opérateurs. A suivre...
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 27/02/2007)