Le prix des téléphones intelligents diminue au fur et à mesure que la taille de leur écran augmente : les consommateurs préfèrent définitivement les appareils tactiles, qui permettent de rédiger sans nécessiter de clavier.

Le smartphone demain ? Moins cher, et résolument tactile

On s'en doutait, mais les chiffres le confirment : les smartphones qui ne comportent qu'un écran tactile sont en passe de s'imposer sur le marché. Selon Juniper Research dans l'étude Smartphone Evolution Strategies, ce sont 700 millions d'unités qui devraient être écoulées en 2016. Cela représentera les trois quarts du marché, contre la moitié aujourd'hui. En ce qui concerne l'ergonomie en elle-même des appareils, le cabinet souligne l'aspect pratique du tactile. "Les écrans tactiles fournissent certes une meilleure expérience utilisateur, mais permettent aussi d'agrandir l'écran".

Des combinés moins coûteux

"Et ces quelques centimètres supplémentaires peuvent faire la différence pour un grand nombre d'activités comme le jeu", note à ce sujet Daniel Ashdown, auteur du rapport. A noter que dans l'ensemble, ce sont plus d'un milliard de combinés intelligents qui seront vendus en 2016, contre un peu plus de 300 millions en 2010. Et ce qu'il faut signaler, c'est l'ascension des smartphones dont le prix d'achat est revu au plus bas, afin d'être accessibles à une partie plus large de la population.

Vers une généralisation de la 3D

Ainsi, l'année dernière, seule une portion infime de la totalité des appareils vendus l'était à moins de 150 dollars. En 2016, ce segment devrait représenter un tiers des ventes. Enfin, le cabinet souligne l'engouement en parallèle pour la 3D, stimulé là encore par la multiplication des jeux dédiés et par la possibilité de filmer directement en trois dimensions : 80 millions de téléphones devraient embarquer la technologie dans cinq ans. Deux fabricants, HTC et LG, jouant les figures de proue.