Bien que les smartphones accélèrent l'usage des emails, ce n'est pas pour autant que l'envoi de messages textes chute. Au contraire, les applications mobiles ont su les exploiter.

Le SMS toujours populaire pour le marketing

Les SMS A2P ont décidément la côte. Dans le jargon des marketeurs, il s'agit des messages textes envoyés à - ou par - une application (A2P pour Application to Mobile). Ce marché représentera plus de 70 milliards de dollars de revenus en 2016, à en croire Juniper Research. Cela s'expliquerait notamment du fait que le SMS reste compatible avec tous types de mobiles. Les messages textes de type A2P peuvent être par exemple utilisés par les banques puisqu'un utilisateur peut recevoir un SMS concernant ses informations bancaires une fois après les avoir demandées via une application mobile.

Quelles utilisations ?

A l'inverse, il est possible pour une personne d'envoyer un message à son application, pour la contrôler ou alimenter du contenu dans un de ses espaces personnels. On parlera cette fois des SMS P2A, et ce type d'utilisation a tout pour séduire les fournisseurs de services financiers, les publicitaires et les éditeurs de réseaux sociaux.  Pour la société de trains suédoise, la Swedish Rail SJ AB, en partenariat avec la compagnie téléphonique Swedish Post and Telecom Agency, le SMS à un taux de pénétration de 90 % dans l'eTicketing, à savoir la vente de billets de train électroniques.

D'autres usages

L'Internet mobile aurait un taux de pénétration de seulement 50 % et les MMS, de 25 %. Une aubaine ainsi exploitée par la société et qui a permis le développement de l'application mBlox, enregistrant déjà 20 % des achats de billets de trains longue distance. A noter que l'étude précise qu'en Chine et en Extrême Orient, ce marché verra sa croissance ralentir, en raison de l'effondrement du marché des sonneries téléphoniques, et de la maturité acquise pour le marché des tonalités d'attente personnalisées.