Une nouvelle étude propose une vision du rôle accru des médias sociaux dans la télévision et leur impact sur les comportements des consommateurs.

La Social TV n’atteint pas encore tous les types de consommateurs

L'interaction des consommateurs avec les médias sociaux par rapport à leurs habitudes d’écoute de télévision est relativement modeste par rapport à d'autres formes de communication et même en retard par rapport à d'autres médias en ligne. C’est ce que révèle une étude intitulée « Talking Social TV». La recherche a été menée par le Comité Social Media du Council for Research Excellence (CRE) et comprend une étude quantitative réalisée par le groupe Keller Fay, une étude ethnographique réalisée par Nielsen Life360, et des analyses des médias sociaux par Incite NM et Bluefin Labs. Il en résulte une meilleure compréhension de la façon dont la mesure des comportements des consommateurs peut être améliorée, ainsi que les caractéristiques des «super connectés ». Ce groupe d’individus fortement liés aux médias sociaux et à la télévision représenteraient une cible importante pour les marketeurs.

L’émergence des « super connectés »

Les «super connectés» se définissent comme étant les individus les plus activement impliqués dans l'utilisation des médias sociaux. Ils représentent 12% des interrogés et sont majoritairement jeunes. D'autres groupes sont eux aussi actifs, mais ne sont pas bien représentés parmi les adultes de plus de 45 ans. Les super connectés sont beaucoup plus susceptibles d'être impliqués avec tous les moyens de communication de la télévision (en ligne, avec le marketing et le bouche à oreille). Ils sont également deux à trois fois plus susceptibles d'interagir avec les médias sociaux liés à la télévision que l’ensemble des interrogés. En termes d'influence des médias sociaux, seuls 1,5% des répondants de l'étude déclarent avoir été attirés par les émissions de télévision existantes à cause des médias sociaux - mais ce nombre augmente de 6% lorsqu'on les interroge sur les nouveaux programmes.

Un multi-usage déjà adopté par les Hispaniques

Seulement 12% des répondants utilisent les médias sociaux une ou plusieurs fois par jour en rapport avec la TV. Cependant, le nombre grimpe à 37% quand on évoque une utilisation hebdomadaire. Cela suggère un potentiel de croissance pour les médias sociaux en tant qu’influence sur l'écoute de la télévision. Les Hispaniques sont plus impliqués avec les médias sociaux que la population générale, surtout en ce qui concerne l’utilisation simultanée avec la télévision. En effet, pendant qu’ils regardent la télévision, les Hispaniques sont 50% plus susceptibles d'interagir avec les médias sociaux liés à la télévision et ce avec la plupart des genres télévisuels.  Car utiliser les médias sociaux varierait selon le genre du programme : les fictions, le sport et les informations montrent une forte interaction globale. Plus précisément, l'interaction avec les programmes de téléréalité est beaucoup plus forte pendant que les gens les regardent, un peu moins avant ou après la diffusion. La comédie suit une tendance inverse, avec moins d'interaction au cours du programme et plus d'interaction en réaction au programme.

Rédigé par Pauline Trassard
Journaliste