La startup Américaine Ossia a développé Cota, une technologie qui permet de recharger à distance plusieurs dispositifs électroniques situés dans différentes pièces.

Une solution de recharge d’énergie sans fil et à distance.

 

Pouvoir recharger la batterie de ses appareils électroniques à distance et sans fil, semble être la nouvelle innovation disruptive attendue par les consommateurs. D’un univers sans papiers à un univers sans fil, les acteurs de la scène technologique veulent offrir une vie sans câble ni fil aux individus. Le constructeur automobile Audi a par exemple, présenté lors du CES 2014 (Consumer Electronic Show, salon de Las Vegas dédié à l’électronique grand public), un chargeur sans fil pour la voiture. Ossia, une startup basée à Redmond, Washington, a démontré sa capacité à recharger un Smartphone sans aucun contact physique. Sa technologie nommée Cota permet de recharger plusieurs appareils à distance, sans contact et à l'extérieur d'une ligne de vue. Ce mois-ci, lors d'une démonstration auprès d’investisseurs et ingénieurs, un boîtier émetteur et le récepteur Cota ont rechargé avec succès la batterie d’un iPhone à une distance d’environ 12 mètres, à travers deux murs.

Recharger à distance et à travers les murs

Cota permet la recharge simultanée de plusieurs appareils et suit chaque appareil avec une "poche" d'énergie qui se déplace dans une pièce. Il utilise une technologie d’antenne intelligente brevetée par Ossia qui transmet l’énergie ondes ultrasonores ni résonance magnétique. Il fonctionne sur un périmètre de 12 mètres, en utilisant des signaux de balises pour trouver et identifier les dispositifs qui ont besoin d’énergie, puis transmet des signaux de recharge de ces dispositifs. Pour cela, des récepteurs Cota intégrés dans les batteries envoient régulièrement des signaux de balise omnidirectionnelle (beacon). Une seule station de recharge suffit et l'utilisateur n’a rien à faire. Cota coexiste avec d'autres technologies telles que les réseaux Wi-Fi et Bluetooth, sans interruption, car il fonctionne sur la même fréquence (spectre 2,4 GHz). Le dispositif se met en veille lorsqu'il n'est pas utilisé.

Des opportunités de partenariat pour les entreprises

Les éventuels effets secondaires à long terme sur le corps humain ont de quoi rendre les consommateurs sceptiques. Pas Ossia. La startup affirme que la technologie de Cota n’est pas dangereuse pour la santé, car les balises de suivi utilisent une faible puissance : 1 watt , soit 1/10 000e environ de la puissance d’un signal de la connexion Wi-Fi, elle-même considérée comme un signal de faible puissance. Les poches d'énergie de Cota produisent également peu d‘émissions, à savoir la même intensité du signal émis par un téléphone mobile pendant un appel. De plus, l’entreprise précise que les signaux de puissance de Cota évitent naturellement tout ce qui absorbe de l'énergie, tels que les personnes, les animaux et les plantes. Ossia prévoit de dévoiler un prototype au public plus tard cette année, intégrant les dernières avancées de sa technologie. La startup travaille d’ailleur actuellement avec les fabricants de produits électroniques grand public, utilisant la technologie Cota sous licence. Ossia souhaite ainsi contribuer à créer des produits orientés vers les clients en intégrant des récepteurs dans de nouveaux produits. Cota pourrait être comparé à un boitier de connexion internet installé dans les maisons ou les bureaux. Les utilisateurs pourront le configurer de sorte qu'il fonctionne uniquement avec certains appareils ou avec tous. De nombreuses entreprises dans le domaine de la construction, de l’énergie ou autres, explorent les opportunités qu’offre Cota pour leur activité.

Rédigé par Manon Garnier
Journaliste