Comme annoncé, Sony vient de dévoiler, dans le cadre de son plan de restructuration, la suppression d'environ 10 000 emplois, soit 7 % des effectifs mondiaux du groupe. Le géant de l'électronique...

Comme annoncé, Sony vient de dévoiler, dans le cadre de son plan de restructuration, la suppression d'environ 10 000 emplois, soit 7 % des effectifs mondiaux du groupe. Le géant de l'électronique japonais revoit également ses prévisions annuelles à la baisse. Alors qu'il misait sur 30 milliards de yens de bénéfice, il annonce désormais une perte d'exploitation de 20 milliards de yens (environ 147 millions d'euros).

Par ailleurs, le géant nippon a prévu de vendre ou de fermer 11 de ses 65 usines d'ici à 2007. Les suppressions d'emploi concerneront d'abord le Japon, où 4 000 postes devraient être amenés à disparaître. Les 6 000 autres toucheront le reste du monde, mais aucun détail supplémentaire n'a été donné pour le moment. Les réductions d'effectifs devraient surtout concerner l'activité des téléviseurs cathodiques et les services généraux.

Avec de telles mesures, Sony espère parvenir à réduire ses coûts de fonctionnement de 200 milliards de yens d'ici mars 2008. Dans ce but, le Nippon envisage également de céder quelques uns de ces actifs immobiliers. En outre, le nombre de modèles commercialisés par la marque devrait diminuer de 20 %.

Pour l'exercice en cours, Sony s'attend à une perte nette de 10 milliards de yens (environ 74 millions d'euros). Ces charges de restructuration sont estimées pour cette année à 140 milliards de yens.

Une baisse de régime dont Sony n'avait certainement pas rêvé...

(Atelier groupe BNP Paribas- 22/09/2005)