web. Editeur de solutions analytiques dans le domaine de la gestion de la relation client (CRM), la société américaine SPSS, basée à Chicago, propose des solutions exploitant les bases de données...

web. Editeur de solutions analytiques dans le domaine de la gestion de la relation client (CRM), la société américaine SPSS, basée à Chicago, propose des solutions exploitant les bases de données extraites des sites afin de déterminer les attentes des visiteurs. Clementine 6.0, la nouvelle version de son système de data mining, offre aux entreprises les moyens d’améliorer l’efficacité de leur gestion de la relation client en approfondissant la compréhension de leurs données. Cette solution permet au site de mieux appréhender le comportement en ligne de ses clients et d’améliorer la conception de ses pages. Un autre logiciel, CustomerCentric, décliné aussi pour les sites web, sera disponible au second semestre 2001. Il sait suivre l’évolution de l’activité du commerçant en ligne à partir des chiffres clés de son activité. Plusieurs indicateurs sont ainsi récoltés par les extracteurs de la solution pour être analysés, comme le nombre de visites quotidiennes, l’historique ou le chiffre d’affaires. SPSS a réalisé un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros via ses 80 filiales et représentations commerciales. La filiale française, basée à Paris, a réalisé en 1999 un chiffre d’affaires de 13,5 millions de F. Aujourd’hui, on recense en France plus de 5 000 utilisateurs de solutions SPSS, notamment dans les grandes entreprises. La société se positionne comme un acteur majeur sur le marché de la gestion de la relation client (GRC / CRM). Selon une étude IDC, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France représentent, à elles seules, 63 % du marché européen des services CRM, avec un chiffre d’affaires estimé pour 2000 à un milliard de dollars. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 26/01/2001)