de leur alliance. A l'occasion, la semaine passée, du Salon Seybold à San Francisco consacré à l'édition électronique, Steve Jobs est revenu sur l'alliance entre Apple et Microsoft scellée en août d...

de leur alliance. A l'occasion, la semaine passée, du Salon Seybold à San Francisco consacré à l'édition électronique, Steve Jobs est revenu sur l'alliance entre Apple et Microsoft scellée en août dernier en indiquant "nous n'étions pas obligés de rejoindre la famille Microsoft, mais, au moins, nous devions normaliser nos relations". Parmi les raisons évoquées par Steve Jobs pour enterrer la hache de guerre entre leurs deux groupes, Microsoft s'est engagé à développer pendant au moins cinq ans les mêmes versions Macintosh de sa suite bureautique Office que celles disponibles sous Windows. Bill Gates, pour sa part, s'est félicité "nous en sommes revenus aux années 80 pendant lesquelles Apple et Microsoft collaboraient sur le développement de nouvelles applications Macintosh. Nous avons repris cette collaboration d'antan et elle s'applique aujourd'hui aussi bien avec Office, qu'avec Internet Explorer et Java". Dès l'année prochaine, les Macintosh sortiront tous d'usine équipés d'Explorer. Le travail en commun, comme l'a précisé Steve Jobs, s'applique également à un domaine stratégique pour l'avenir, le logiciel ColorSync. Celui-ci permet d'obtenir sur imprimante une représentation identique à celle visualisée sur un écran. Comme le reconnaît volontiers Bill Gates, l'intégration de ColorSync dans Windows serait essentielle pour le commerce électronique sur Internet. Beaucoup de consommateurs américains en effet retournent leurs achats effectués on line, l'objet réel livré ne correspondant pas aux couleurs vues sur leur écran. Devant plusieurs milliers de professionnels pour la plupart adeptes de la pomme, Bill Gates a annoncé que Microsoft voulait faire de Windows NT la plate-forme "idéale" de l'édition électronique de demain. Deux importantes firmes de ce secteur ayant construit leur succès sur le Mac, Adobe et Quark lui ont du reste apporté leur soutien. Bill Gates a conclu "dans sa version 5, Windows NT comportera un logiciel qui permettra de supporter sur un réseau des Macintosh". (Les Echos - 07/10/1997)